JUSTICE : Le Président Habré avait raison de garder le silence (Jubanti Sénégal)

Ce 30 mai 2016, les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) ont donné le verdict du procès Hissein HABRE condamné à la perpétuité. Cette décision conforte le président Habré dans son refus de participer à ce qu’il a toujours qualifié de «mascarade».  Voilà pourquoi, l’ancien président du Tchad n’a jamais voulu participer dans cette parodie de justice.

Toutes les conditions étaient réunies depuis le début de la procédure pour que le résultat soit ainsi. Nous avons assisté à un procès pénal sans témoin décharge dans une instruction qui n’a visé qu’une seule personne alors que les véritables auteurs des faits visés sont au Tchad. C’est du jamais vu dans l’histoire judiciaire du monde entier. Notre conviction c’est que ce verdict a été négocié.

Les Chambres Africaines ont condamné le président Hissein Habré sans aucune preuve. L’argumentaire du Président Gustave KAM est sans motivation juridiquement valable. Il a été le président d’une Cour politique qui a donné une décision politique. Le président Idrissa Déby a financé ce procès, ses parents se sont constitués et même la présidente des femmes de son parti a témoigné.

Nous dénonçons ce procès qui n’a pas respecté les normes internationales. Nous regrettons également la décision politique prise par le Président Macky SALL d’organiser ce procès qui a fini de ternir l’image de notre pays, notre démocratique et de démontrer que les africains sont encore incompétents pour organiser un procès international crédible. Nous avons également remarqué l’omniprésence des pays comme les Usa, la France et la Belgique durant toute la procédure.