« Jupiter m’a fait monter dans sa voiture. Il a ensuite mis sa main sous ma culotte…avant de me dire « nexna »

Le chroniqueur a, lors de son audition, nié les faits qui lui sont reprochés. Pour se défendre il dira : « Ce gosse que j’ai voulu tout simplement aider a été manipulé par ceux qui me poursuivaient. Il les a entendus parler de mon passé et il a voulu se faire passer pour une victime. J’ai refusé de m’arrêter par pur mesure de sécurité ». D’après sa version des faits, il était allé acheter du carburant au niveau de la station Shell de Liberté 6, c’est en ce moment qu’il a vu des gamins se bagarrer. Alors, il est intervenu et a interpellé l’un des protagonistes, identifié plus tard sous le nom de Mamadou Sy, qui lui a répondu de manière insolente. C’est ainsi qu’il s’est adressé à l’autre enfant dénommé Kéba Nar S. avant de le faire entrer dans sa voiture. Selon toujours le journaliste, c’est quand il s’est garé pour demander au gamin ce qui s’était passé qu’il a vu des gens le poursuivre. « C’est quand j’ai entendu quelqu’un dire : « C’est Jupiter, ki rek laa bagne (celui-là, je le déteste), que je me suis dit que ceux-là m’ont reconnu en tant qu’homme public et qu’ils risquaient de me brutaliser. J’ai décidé moi-même de venir à la police où je suis en sécurité. C’est devant l’entrée de la police qu’ils m’ont encerclé et brutalisé en me collant le cliché de pratiquant d’actes contre nature en évoquant l’épreuve que j’ai vécue dans le passé. Je ne peux pas faire ça en ce mois de ramadan où j’accomplis les recommandations divines.

Version très différente de celle du jeune talibé qui dira aux enquêteurs : « Cet homme que vous m’avez présenté comme Tamsir Jupiter Ndiaye m’a demandé de lui montrer la route qui mène à Grand Dakar avant de me faire, (c’est bon). Il a ensuite dégrafé les boutons de son pantalon et m’a fait saisir le sien en érection. Il s’est garé devant une mosquée. Il m’a tenu par la tête pour m’obliger à le sucer. Il m’a menacé avant de me faire sortir de la voiture », a révélé le gamin.

L’ami de Kéba Nar S., Mamadou Sy, pour sa part, a raconté que c’est vers 1 heure du matin qu’il était avec ce dernier au niveau de la station shell de Liberté 6. Il était en train de le sermonner pour qu’il retourne au village. En ce moment, une des personnes qu’il connait est venue lui réclamer la somme de 1000 francs qu’il lui devait. Et c’est sur ces entrefaites que Tamsir Jupiter Ndiaye a surgi à bord d’une voiture Peugeot pour s’enquérir de la situation. Il affirme qu’il n’a pas répondu à son interpellation. C’est alors qu’il a demandé à Kéba Nar S. de monter dans sa voiture. Quelques instants après, il a entendu des cris venant du véhicule. Mamadou Sy dit avoir couru pour s’agripper à l’arrière de la voiture qui refusait de s’arrêter. C’est en ce moment que le nommé El Hadj Ndiaye a suivi, avec sa voiture, la Peugeot. « Il refusait de s’arrêter et nous jetait des canettes de bière », a déclaré le gamin.

A noter que Kéba Nar S., en descendant du véhicule, a subtilisé le portable de marque Nokia de son présumé bourreau. Il a été déféré pour vol avant d’être condamné pour 46 jours ferme. Aujourd’hui, il sera extrait de sa cellule pour se présenter en tant que victime présumée.