Jubanti donne une recette à Macky pour mieux financer le PSE sans puiser dans le trésor

DECLARATION DE JUBANTI SENEGAL

Après une analyse profonde de la situation économique catastrophique de notre pays prouvée par la baisse du pouvoir d’achat du citoyen, JUBANTI SENEGAL propose au Chef de l’Etat, comme solution pour financer son PSE, la location des bases militaires octroyées gratuitement aux militaires français et américains. Chaque année, le Sénégal perd près 150 milliards/an selon nos estimations, à cause de ces sites (camps, maisons, aéroports, ports) occupés gratuitement par ces forces armées étrangères. Plus grave encore, nos Autorités ont exonéré de tous taxes et impôts, les militaires français et américains. Ces fonds perdus pourraient servir à financer les secteurs en crise comme l’Education, la Santé, l’Agriculture, l’Emploi les jeunes etc…Depuis 2012, les militaires français occupent gratuitement les logements suivants :

1-Le camp de Ouakam,

2-La station d’émission interarmées de Rufisque,

3-Le parc de Hann (60 hectares)

4- L’Aéroport Léopold Sédar SENGHOR, partie militaire,

5-Les emprises de la base navale des forces armées sénégalaises occupées par les forces françaises (unité marine, direction des travaux, direction interarmées du service de santé des armées, centre médical interarmées et Poste de Protection Sécurité Défense).

6-«Les Villas d’autorités de la Pointe de la Rade,

7-Les logements de la Cité Saint Exupéry,

8-Les logements de l’unité marine,

9-Les logements du Camp de Ouakam,

10-Les logements du Parc de Hann,

11-Les logements de la station d’émission interarmées de Rufisque ».

Le 02 mai dernier, a été voté l’Accord de défense entre le Sénégal et les Etats-Unis. JUBANTI SENEGAL dénonce le caractère indéterminé de la durée de l’Accord. Nous estimons également que la présence permanente des Forces armées américaines en terre sénégalaise est une violation de notre intégrité territoriale et de notre indépendance nationale. Nous nous opposons à tout Accord de soumission. Il est inconcevable que les Autorités renoncent à notre intégrité territoriale au profit des USA. Les Forces américaines ont presque les mêmes pouvoirs que les Armées sénégalaises au Sénégal. Sans le dire, les Américains ont décidé d’installer une base d’AFRICOM au Sénégal.

L’Article 5 dit : «le Sénégal met à disposition sans loyer ou coût similaire pour les Etats-Unis, toutes les installations et zones convenues, y compris celles utilisées conjointement par les forces des Etats-Unis et le Sénégal». L’Article 9 dit : «l’acquisition de biens et de services au Sénégal par les forces des Etats-Unis ou en leur nom n’est pas soumises aux impôts, droits de douane ou redevances similaires de quelque nature que ce soit imposés par le Sénégal». Les Forces armées américains ne sont pas assujetties à l’impôt ou à toute redevance similaire. Les prestataires des Etats-Unis ne sont pas assujettis à l’impôt ou à toute redevance similaire imposée sur le territoire sénégalaise. Article 11 : «Les Forces des Etats-Unis peuvent importer au Sénégal… tous biens personnels, équipements, fournitures, matériels, technologies etc… Une telle importation est exempte de toute inspection, de toute licence, d’autres restrictions, de droit de douane, de taxes ou de toutes autres redevances imposées sur le territoire sénégalais». Article 12 : «Les aéronefs, véhicules et navires utilisés par les Forces américaines ne sont assujettis au paiement de droit d’atterrissage, de taxes de stationnement ou de droit de port, de redevances de pilotage obligatoire, de navigation ou de survol, ou de péages ou d’autres droits d’usage, y compris les frais d’allège et les droits de port imposés par le Sénégal».

Nous devons en conclure que, ce ne sont pas les intérêts de la population sénégalaise qui sont leurs priorités mais celui des Occidentaux. A cet effet, JUBANTI SENEGAL demande au Chef de l’Etat de réviser ces Accords signés au détriment des intérêts nationaux.