Jean Paul Dias avertit la coalition Benno Bokk yaakar : « il faut que ceux qui ont la plus grosse part fassent des concessions »

Depuis Paris où il séjourne présentement, le leader du Bloc Centriste Gaïndé (BCG) se projette sur les prochaines élections législatives. Dans une interview accordée au journal «Le Populaire», Jean-Paul Dias étale ses ambitions. «Vous savez que le Bloc Centriste Gaïndé (BCG) n’est pas à l’Assemblée nationale. Et là, je vous dis que c’est hors de question qu’il  ne soit pas à l’Assemblée nationale, ou bien à des positions justes, ou bien nous serons obligés de tenter notre chance. Ça, c’est très clair»

L’ancien baron libéral, qui renseigne que s’ils ne se retrouvent pas dans ces investitures aux prochaines élections législatives, a annoncé qu’ils tenteront leur chance tout seul. Fort de cette conviction, Dias père invite : «Le BCG l’a déjà fait, et n’a aucun problème pour ça. Mais, on ne souhaite pas y arrive. Donc, s’il y en a ceux qui veulent tout prendre et que les autres ne prennent rien du tout, on verra. Et Il faut que ceux qui ont la plus grosse part fassent des concessions.»