Jaloux de l’affluence à Rebeuss, l’Etat isole Karim Wade et réduit ses visites à 20 personnes par semaine…

La série de rencontres organisée en prison par Karim Wade ne serait pas du gout des autorités. Elles auraient décidé de prendre des mesures de restrictions. Des sources de “L’As” notent que désormais les visiteurs ne passeront plus par la porte principale sur la corniche. Ils emprunteront plutôt l’entrée qui donne sur le quartier de Rebeuss, plus discrète.
C’est, selon “L’As”, pour cacher aux nombreux automobilistes qui passent sur la corniche les longues files d’attente des sympathisants du fils de l’ancien chef de l’Etat. Ensuite, les visites groupées sont interdites. Les visiteurs seront reçus un à un. Et le nombre de visiteurs a été réduit de façon drastique. Désormais, Karim Wade n’a droit qu’à 20 visiteurs tous les lundis. Ce, au moment où le juge de l’application des peines délivre 50 permis de visite chaque mardi, renseigne le journal.
“L’As” note que cette batterie de mesures a été prise au lendemain de la visite de Abdou Khafor Touré, Ablaye Sow et Mamadou Lamine Keïta à l’ancien ministre de la Coopération internationale. Quelques responsables du Pds avaient programmés par la suite de se constituer en délégation pour rencontrer Karim Wade à Rebeuss.