Interview L’Express.fr…Macky surpris d’une visite de la FIDH refusée à Karim Wade…Et sa grâce ?

L’Interview du Président Macky Sall a été réalisé Par Vincent HUGEUX, journaliste à l’Express.fr et publié le 26/01/2016 à 10:44, mis à jour le 27/01/2016 à 14:53
Elu à la tête du Sénégal en 2012, le « libéral social » Macky Sall veut réduire de deux ans son mandat. Par calcul ? Sans doute: les déchirements de l’opposition dégagent l’horizon d’un second bail. Il n’empêche, ce cas d’école mérite un détour par son palais dakarois, où flotte encore l’ombre de Senghor.

Interview l’express…Karim Wade
La conduite par la Cour de répression de l’enrichissement illicite du procès de Karim Wade, fils et collaborateur de l’ex-président, condamné en mars 2015 à six ans de prison ferme et 210 millions d’euros d’amende, alimente de sérieuses critiques. Pourquoi, par ailleurs, avoir empêché une délégation de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme [FIDH] de lui rendre visite dans sa cellule?
Je suis le président de la République, garant du fonctionnement normal des institutions. Dès lors, je ne commente pas l’autorité de la chose jugée. Notre justice est indépendante et respectée. Ce n’est pas un hasard si toute l’Afrique a souhaité que [l’ex-dictateur tchadien] Hissène Habré soit jugé chez nous. Quant à cette affaire de la FIDH, elle m’étonne. Tout le monde va à la maison d’arrêt de Rebeuss, et l’intéressé a reçu plus de 4000 visites en deux ans et demi. Aucune restriction: il m’arrive d’appeler le garde des Sceaux à la demande de gens désireux de s’y rendre.
Envisagez-vous de gracier Karim Wade?
La question n’est pas encore à l’ordre du jour.
Excluez-vous d’exercer cette prérogative?
Je ne renonce jamais à exercer mes prérogatives constitutionnelles.

4 Comments

  1. C’est facile de se cacher la tête sous le sable de l’autorité de la cchose jugée. Le peuple sénégalais, lui, a compris que c’est un tissus de mensonge qui a été jugé.

  2. UN PAYS LA OU LES VOLEURS PARLENT PLUS QU’AUX HOMMES HONNETES , SANS MINIMUM DE RESPECT AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.

  3. C EST TRISTE D AVOIR UN PRESIDENT QUI SE DISCREDITE AU POINT DE NIER CE QUI EST UNE EVIDENCE: LA PRESSE AVAIT FAIT ECHO DU DILATOIRE DU POUVOIR DE MAKY QUI AVAIT EMPECHE LA DELEGATION DE LA FIDH DE RENDRE VISITE A KARIM WADE A REBEUS.ALLONS Mr MAKY SOIT PLUS RESPONSABLE POUR NE PAS TOMBER DANS LE RIDICULE AVEC LES SYMBOLES DE LA REPUBLIQUE

Les commentaires sont fermés.