Imam Mbaye Niang : « Ça m’a beaucoup gêné que le président de la République n’ait pas respecté sa parole »

Démissionnaire de son poste de secrétaire élu à l’Assemblée nationale, Imam Mbaye Niang a légitimé son choix par le fait que le président n’a pas accepté d’organiser l’élection en 2017. Il n’a pas respecté son engagement. Il a décidé d’organiser la présidentielle en 2019. Et cela constitue un point de désaccord, entre Macky Sall et lui.
«Je ne suis pas d’accord avec lui sur cette position qu’il a prise. Compte tenu du fait que c’est un engagement qu’il avait pris avec notre parti au premier tour et devant le peuple sénégalais au second tour. Et j’estime que le respect de cet engagement était essentiel. C’est pourquoi, je n’ai pas continué le compagnonnage avec lui au sein de la Coalition Benno bokk yakaar. Comme aussi le poste que j’occupais dans le bureau de l’Assemblée nationale m’était donné par la coalition, pour rester cohérent avec moi-même, j’ai démissionné de ce poste-là. Ça m’a beaucoup gêné que le président de la République n’ait pas respecté sa parole. L’orientation de notre parti était dans le sens d’exiger que cet engagement soit respecté», a confié le patron du Mrds.
Concernant cette démission, l’imam Niang dit en avoir discuté avec Mame Mbaye Niang son fils, mais il précise : «Chacun de nous respecte les convictions de l’un et de l’autre. Nous ne sommes pas dans un parti, nous sommes une famille. Et puis, lui est membre fondateur de l’Apr. Il est avec le président depuis longtemps. Je pense qu’il respecte ma décision, comme je respecte ses convictions. Je ne lui impose rien et lui aussi ne cherche pas à m’imposer quoi que ce soit», souligne Imam Mbaye Niang.