Il a tout fait le Prési ! Il a lancé sa traque des biens, créé l’ofnac et la Centif…Mais son pays reste très corrompu

Avec un indice de 44 sur 100, le Sénégal est encore dans la ligne rouge en matière de corruption. Le rapport 2015 de Transparency International classe notre pays parmi les plus corrompus au monde malgré l’opération de grande envergure lancée par le président Macky Sall, la traque des biens mal acquis, qui a fait couler tant de bruit.
Dès son arrivée à la magistrature suprême, le président de la République, Macky Sall, a fait de la traque des biens mal acquis, un des points angulaires de sa politique. Des initiatives diverses ont été prises au niveau institutionnel. C’est ainsi que l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a été porté sur les fonts baptismaux. Il en est ainsi de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif). Le président Sall a aussi généralisé la déclaration de patrimoine pour tous les ministres et Directeurs d’institutions publiques. Ces institutions complètent le travail de l’Inspection générale d’État (Ige) et de la Cour des comptes.
Il a surtout réactivé la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) qui connait des délits d’enrichissement illicite. Une cour mise en veilleuse depuis une trentaine d’années.
Mais tous ces efforts ont été vains car la corruption demeure au Sénégal et Transparency International a classé notre pays parmi les plus corrompus au monde…