Idy donne un nouveau souffle à l’opposition…Depuis la mise en quarantaine du PDS

Deuxième à l’élection présidentielle de 2007 (14,86 % des voix), cinquième en 2012 (7,86 % des voix), le patron de Rewmi Idrissa Seck est en passe de redessiner le visage de l’opposition. Après avoir réorganisé les instances de son parti, l’ancien Premier ministre de Me Wade s’est engagé dans une stratégie nationale de relookage d’une image souvent incomprise des populations, mais surtout de massification de son parti, par le biais de tournées politiques dont les résultats pourraient être largement préjudiciables au pouvoir en place. En somme, une stratégie de reconquête du pouvoir que le président Macky Sall et ses proches surveilleraient, prétend-on, comme du lait sur le feu, Histoire de ne pas laisser ce brasier couver, au point de compromettre le fauteuil sur lequel le patron de l’Apr est installé, depuis trois années déjà. De Matam à Tambacounda, en passant par Kanel, Ranérou, Bakel ou encore Goudiry…, l’ancien Premier ministre de Wade ne semble nullement lésiner sur les moyens pour captiver le Sénégal des profondeurs, à l’image de l’actuel président de la République, Macky Sall, à la veille de la présidentielle de 2012.
Qui plus est, dans sa rhétorique extrêmement critique à l’endroit des actions du pouvoir, Idrissa Seck semble donner un nouveau souffle à une opposition plombée par la relative mise du Pds sous l’étau…
Extrait Sud