Idy de Rewmi et Khalifa Sall de Taxawu Dakar…Cibles principales de l’APR

«Il est temps que les politiciens comme Idrissa Seck, Aïda Mbodji comprennent que les Sénégalais ne jouent plus avec la manipulation», se désole la directrice de la Case des tout-petits et responsable de la Cojer, Thérèse Faye Diouf… Elle dit pouvoir comprendre qu’ils aient conscience de leur faiblesse en termes de nombre de conseillers pour ne pas aller aux élections. «C’est la position la plus sage, la plus honnête mais dire que je boycotte parce que le Haut conseil n’a pas de sens, ce n’est pas vrai». Mme Diouf se tourne ensuite vers Khallifa Sall, maire de Dakar et ses lieutenants Bamba Fall et Barthélémy Dias pour leur demander de présenter «des excuses publiques aux Sénégalais mais surtout aux conseillers municipaux du département de Dakar qui ont vécu l’humiliation la plus profonde lors de cette campagne du Hcct car ces trois personnalités du Ps ont développé la thèse de l’achat de conscience».