Idy accuse Wade et Macky de faire un deal sur le dos des Sénégalais…

C’est une sortie au vitriol que l’ancien Premier ministre Idrissa Seck a faite, hier, depuis Paris, sur le dialogue national initié par le Président Macky Sall. Une initiative qu’il qualifie de « dialogue de circonstance, de combine ou de combinaison ou de deal politicien », « au lieu d’être un vrai dialogue sur les vraies questions d’intérêt national ».

Il en veut pour preuve : « A l’ouverture, pendant plus de huit heures, voir dix heures de temps, les gens ont parlé, personne ne sait ce qu’on peut en retenir. Personne n’a de garantie sur l’exploitation optimale au bénéfice des populations sénégalaises des conclusions qui en seront tirées ».

Selon Idrissa Seck, c’est pour cela que ses camarades et lui ont posé deux conditions : la mise en place du Conseil suprême de la République et la mise en place d’un observatoire national des engagements politiques souscrits et des bonnes pratiques de gouvernance.

« Au Sénégal, nous devons dépasser le stade, où les leaders politiques, lorsqu’ils cherchent des positions auprès des populations, promettent n’importe quoi, et lorsqu’ils arrivent au pouvoir, se dédisent impunément. Le ‘Wax waxeet’ doit être banni de notre histoire politique. On ne doit pas jouer avec l’opinion nationale. Macky Sall avait dit qu’il fait 5 ans, après il dit que c’est 7 ans finalement. Après ça passe comme ça, personne ne s’en émeut. C’est une catastrophe. Wade révise la Constitution, et va lui-même  à la télévision nationale, dire au monde entier : « J’ai verrouillé la Constitution. Je ne peux pas le présenter ». Après il dit ‘Maa waxon waxeet’, et ça passe, ça n’émeut personne », peste l’ancien Premier ministre, qui s’exprimait, hier soir, sur la Rfm.

Poursuivant sa violente diatribe contre Me Wade et Macky Sall, le leader de « Rewmi » de les vilipender : « Voilà encore les deux mêmes personnes qui étaient complices et auteurs du grand complot d’État contre moi qui, aujourd’hui, font le même deal sur le dos des Sénégalais ».

2 Comments

  1. Ce Idy SECK n’est pas logique. Il pense qu’en prenant le contrepied de tout ce que décide Macky, il va être adoré par le peuple, alors que cela risque d’être tout le contraire. Depuis l’incarcération de Karim, le PDS en a fait son cheval de bataille. Lui – même a plaidé le cas Karim à l’International Libéral et c’est lui qui a fait cette révélation. Que veut-il maintenant. Idy il faut nous foutre la paix, nous voulons la paix dans ce pays. Comment es-tu sorti de prison ????? Par des négociations non !!!!!!! Karim va vous ravir la vedette, c’est pourquoi en moins de 3 jours tu changes de discours : « J’ai plaidé son cas à l’International Libéral » d’abord – « c’est un deal entre Wade et Macky» ensuite.

Les commentaires sont fermés.