Idrissa Seck, un absentéiste qui ne revient qu’à chaque veille des élections…Un politicien intrigant

C’est l’avis de l’écrivain Boubacar Boris Diop, ancien dirpub du quotidien le Matin. Dans une interview avec le site Seneplus.com, l’auteur de Doomi Golo, un livre en wolof paru en 2003, voit en Idy un politicien mystérieux qui intrigue par son art de faire la politique…Extrait :
« Très franchement, j’ai toujours été intrigué par la manière dont Idrissa Seck conçoit l’action politique. Il m’arrive souvent de solliciter les lumières de mes amis à ce sujet et eux aussi s’en amusent beaucoup. C’est tout de même étrange de s’emmurer dans un silence total pendant des années, loin du pays, pour n’y revenir qu’à la veille des élections. Je sais qu’il a récemment essayé de rectifier le tir mais c’était de la poudre aux yeux. À l’inverse, Wade a été omniprésent sur le terrain pendant un quart de siècle et les partisans de l’actuel président parlent tout le temps des 80.000 kilomètres parcourus pour sillonner le pays profond. Le chiffre me paraît bien exagéré mais il est certain que Macky Sall a fait l’effort d’aller à la rencontre du Sénégal des profondeurs et que cela s’est avéré payant. L’attitude de Seck, a contrario, ça reste incompréhensible et peut-être explique-t-elle la vague de départs à laquelle vous faites allusion »