Idrissa Seck accusé d’avoir manqué respect à Touba

A Touba, les foudres continuent de s’abattre sur Idrissa Seck. Sa sortie médiatique de vendredi dernier par rapport à la libération de Karim Wade qu’il a qualifiée de « deal international ignoble » ne gêne guère. C’est plutôt le moment et le lieu choisis qui provoquent l’ire de certains chefs religieux. C’est le cas notamment de Serigne Modou Mbacké, fils de Serigne Bara Dolly. Le Mbacké-Mbacké (par ailleurs responsable politique Apériste) estime que le patron du parti Rewmi a manqué de respect au Khalife Général des Mourides, à Touba et à toutes les populations de la cité qui observaient depuis quelques jours un deuil suite au rappel à Dieu de Sokhna Seynabou Samb. «Il a prouvé, encore une fois, qu’il n’a aucune considération pour la ville sainte.  Il n’en fait qu’à sa tête. Pourquoi choisit-il toujours Touba pour faire ses déclarations incendiaires et discourtoises. Si le rappel à Dieu de Sokhna Saï ne lui inspire aucun comportement nouveau ou ne lui n’impose aucune retenue, alors qu’il sache que nous serons toujours prêts à lui tirer les oreilles. Touba n’était pas le lieu indiqué pour tenir ce genre de réquisitoire politicien! »

Serigne Modou Mbacké de dénoncer l’agacement que manifeste Idrissa Seck relativement à la libération de Karim. « Il est le seul croyant Sénégalais qui voudrait voir Karim continuer de séjourner en prison. Si l’élargissement de ce dernier ne l’agrée pas, qu’il sache qu’il est en porte-à-faux avec le Khalife. Nous l’informons que la libération de Wade-fils a particulièrement apporté du bonheur à Serigne Sidi Mokhtar Mbacké dont les prières ont été exaucées et les demandes satisfaites. Par conséquent, qu’il soit aussi irrité nous laisse de marbre. »
Quant au deal dont parle Idrissa Seck, Serigne Modou Mbacké ne décolère pas et estime que l’ancien maire de Thiès pense que les gens passent tout leur temps à faire comme lui…« tramer des deals ».  » Qu’il dise que Touba ne fait partie de ce deal dont il parle. Nous l’exigeons!  » a-t-il conclu.