Horizons Sans Frontières met les pieds dans la politique et se prononce sur le dialogue de Macky Sall

Une grande partie des sénégalais a tourné le dos aux partis politiques classiques qui ont tous échoué dans leur mission.

Un   grand fossé signe d’un désamour  se creuse  vis-à-vis de ces partis qui souffrent d’un discours usé et monotone.

Nous avons le sentiment que ce sont toujours les mêmes depuis plus de 50 ans qui occupent la scène sans renouvellement.

A cela s’ajoute le manque de vision et de stratégie  de ces partis qui s’éloignent des réalités et besoins  structurelles et conjoncturelles du pays.

Faire de la politique demeure le moyen le plus facile pour s’enrichir dans ce pays où l’on compte des centaines de partis ou mouvements citoyens sans programmes et  avec comme menu l’obscurantisme et l’asservissement du peuple.

Beaucoup de promesses  et une  fois élus,  nos hommes politiques s’éloignent du peuple  laissé en rade  et gouvernent  par des slogans  et des poses de première pierre.

L’actualité politique étouffe le social avec ces pseudo-querelles et complots entre  bandes de copains et les sénégalais souffrent beaucoup de cette crise de l’offre politique  et de l’absence de vision stratégique pour les faire sortir de leur misère et réduire la pauvreté.

Les  manœuvres d’un dialogue politico-politicien sont à l’ordre du jour   et son lancement imminent, mais POURQUOI FAIRE ?

Un tel dialogue serait  voué à l’échec s’il ne regroupe pas tous les acteurs dans un débat  inclusif et  participatif autour de  points essentiels tels :

  • Paix et sécurité des sénégalais vu le contexte géopolitique très tendu et menacé par le terrorisme.
  • La lutte contre la paupérisation en outrance du monde  rural par la création d’infrastructures socio –économiques et sanitaires
  • Redynamisation les secteurs agricoles, touristiques, artisanales, pèches    en vue de  ressusciter les PME et encourager l’entreprenariat féminin
  • Développer et promouvoir une économie basée sur le Numérique
  • Promouvoir la formation et la création d’emploi pour les jeunes en investissant  une grande  partie du PIB dans la
  • L’accès à l’éducation, à la santé et à l’eau potable
  • Résoudre les problèmes de l’eau et l’électricité
  • Répartition équitable des ressources et réduire les disparités
  • Régler les crises de l’école et des universités (dialogue sincère avec les enseignants) et  des Daaras (amélioration des conditions de vie du maitre coranique)
  • Gestion efficace de l’environnement en vue de faire bénéficier d’un toit à chaque sénégalais
  • Lutte contre l’insécurité alimentaire, les pandémies, le trafic de drogue et le blanchiment d’argent.
  • Une meilleure prise en charge  des sénégalais de l’extérieur (premier bailleur de l’Etat) et des problématiques des migrations
  • Lutte contre la gestion clanique, clientéliste, partisane, basée sur des critères ethno-mathématiques
  • Acceptation de l’objection de conscience qui est un droit humain indispensable en démocratie et dans un Etat de

Boubacar Seye

Président d’Horizon sans frontières

1 Comment

  1. QUELS PRETENTIEUX.IL Y A DES JNDIVIDUS QUI PENSENT AVOIR LE MONOPOLE DE LA VERITE.ET LES GRANDS PANAFRICANISTES COMME PATRICE LUMBOUMBA AMIL CAR CABRAL CHEIKH ANTA DIOP ABDOULAYE WADE QUI ONT DONNE TOUTE LEUR VIE POUR LA LIBERTE ET LA DEMOCRATIE EN AFRIQUE ?ET VOUS QUI BROCARDEZ TOUS LES HOMMES POLITIQUES QU EST CE QUE VOUS AVEZ FAIT POUR VOTRE PAYS ET POUR L AFRIQUE ????

Les commentaires sont fermés.