Habré entre au tribunal en criant : « Je n’ai pas d’avocats. C’est une mascarade. En bas l’impérialisme !‘’

L’ancien président tchadien Hissène Habré, jugé devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE), a crié de toutes ses forces sa colère à son entrée dans la salle d’audience du Palais de justice de Dakar, où s’ouvre son procès ce matin, qualifiant celui-ci de mascarade, tout en dénonçant l’impérialisme et le néocolonialisme.

Encadrés par des gardes pénitentiaires qui l’ont conduit jusque dans la pièce où doit s’ouvrir son procès, M. Hissène n’a pu su se retenir. Aussitôt après son entrée dans la salle, il a lâché : ‘’Je n’ai pas d’avocats. C’est une mascarade. En bas l’impérialisme ! En bas le néocolonialisme ! ‘’

L’ancien homme fort du Tchad, qui tenait un chapelet à la main, a été évacué dans une autre salle du Palais de justice de Dakar.

Dans sa foulée, ses partisans se sont mis à crier ‘’Vive le Tchad’’, dénonçant eux aussi le caractère injuste de son procès.