Gros malaise au sein de la coalition Benno Bokk Yaakar…Ça sent l’implosion !

Double malaise en vue dans la coalition au pouvoir. Il y a une grosse indisposition à la Ligue démocratique suite à ce qu’il est désormais convenu d’appeler l’affaire du limogeage du Dircab de Khoudia Mbaye, ci-devant ministre de la Promotion des investissements…. Moussa Sarr qu’elle a viré n’est rien d’autre que le porte-parole du parti, c’est-à-dire celui qui est officiellement chargé de dire ce que pense la Ld. Alors son limogeage fait désordre dans les rangs de la Ld. Primo parce que ce qu’il a dit et qui lui a valu d’être défenestré par sa camarade-patronne a été dit quelques jours avant par le patron du parti Mamadou Ndoye Mendoza, himself. Ce n’est pas pour rien que Moussa Sarr qui clame qu’il ne regrette rien (lire page 3) dit qu’il n’a pas trahi le parti qui, d’ailleurs, lui a dit qu’il est fidèle.
Donc gros topo : s’il est conforme à la ligne du parti, est-ce que le parti va digérer cette histoire de limogeage qui plus est, par une camarade ? Rien n’est moins sûr. Et pour ne rien arranger, Khoudia Mbaye n’a été que l’exécutrice, les commanditaires étant – et c’est elle qui le dit dans les colonnes du journal «L’Observateur» hier – «le président de la République et le chef du gouvernement (qui) ont considéré que ce n’était pas confortable». Cet acte perpétré par Khoudia Mbaye risque d’être analysé comme un casus belli par Mendoza & Cie. Et guettez bien la prochaine réunion du Secrétariat exécutif de la Ld dans les jours à venir. La réunion est annoncée très chaude, au vu de l’état d’esprit qui prévaut chez les «jallarbistes». Alors quand cette question à double tranchant et les conséquences qu’elle induit seront à l’ordre du jour, ça va péter. Quoi qu’il en soit, le compte à rebours de la rupture entre la Ld et l’Apr vient d’être déclenché. Tic tac ! Tic tac !