Grève des enseignants : « On est en trêve en écoutant le gouvernement »

La balle est dans le camp du gouvernement et de ses médiateurs pour que l’année scolaire en cours, qui a connu beaucoup de perturbations, soit sauvée.

C’est du moins le sentiment du coordonnateur du Grand cadre des enseignants. Joint hier au téléphone par Le Quotidien, Mamadou Lamine Dianté affiche toujours sa détermination à faire aboutir les revendications de ses camarades. Ils restent donc suspendus aux démarches des médiateurs de l’Etat. « On attend qu’ils contactent les autorités pour voir. L’essentiel pour nous, c’est la satisfaction de nos revendications portant sur le respect des accords. Si les autorités nous donnent des réponses satisfaisantes, nous pouvons aller dans le sens de continuer l’apaisement. Mais si d’aventure ce n’est pas le cas, on sera obligé de reprendre la lutte mais, pour le moment, le mot d’ordre est suspendu », a martelé Dianté.

2 Comments

  1. franchement ils sont ridicule ses grévistes , au moment où on commençait à voir le bout du tunnel dans cette histoire , ils se permettent de proférer encore des menaces envers le pouvoir public. les senegalais voient d un mauvais œil cette posture radicalisée.

  2. Ferme ta gueule poltron, l’Etat veut ridiculiser les enseignants mais nous tiendrons bon

Les commentaires sont fermés.