Gestion migratoire…Macky Sall pose la Problématique lors de la cérémonie d’ouverture Acp-Ue

Le président Macky Sall a, lors de  la  cérémonie d’ouverture de la 41 ème session du Conseil conjoint des Ministres Afrique-Caraïbes-Pacifique-Union européenne (Acp-Ue), dessiné les contours de la manière dont  les pays doivent gérer l’épineuse question de l’émigration. « Ne cherchons pas à résoudre le problème complexe de la migration par la seule mécanique de la réadmission. Pensons aussi à tout ce qui nous lie ; pensons à notre histoire commune ; pensons aux sacrifices consentis ensemble ; pensons à notre proximité géographique et au facteur humain qui unit nos peuples par le métissage biologique et culturel» a recommandé Macky Sall. « Pensons, aux possibilités de régularisation et à la facilitation de l’octroi de visas pour répondre au besoin de mobilité de nos étudiants,  enseignants et chercheurs, opérateurs économiques, hommes et femmes de culture. Sans ce brassage socio-économique et culturel, c’est l’identité même de notre lien qui en perdrait son âme » a-t-il ajouté au  chapitre des recommandations. Pour Macky Sall,  « La question migratoire est une donnée fondamentale du 21e siècle ».En effet a-t-il indiqué « Dans un monde de liberté, d’ouverture et d’échanges, l’homme est appelé à se mouvoir à  l’image des idées, des biens et services dont il est le producteur ». C’est la raison   pour laquelle, le chef de l’Etat a, s’agissant du mécanisme de financement des projets, émis le souhait de voir les pays  revoir leurs  méthodes et procédures dans le sens leur allègement et de leur adaptation aux impératifs de développement. «Les règles de bonne gouvernance une fois établies, doivent être mises en œuvre pour accompagner et non pour ralentir, voire bloquer l’exécution des projets. Nous devons concilier l’observance des règles de transparence et d’obligation redditionnelle aux impératifs de diligence, d’efficacité et de résultat» a recommandé Macky Sall aux ministres de l’Acp-Ue.