Gaston Mbengue : « Le Pit n’a plus raison d’être, le parti est vieux »

Le promoteur de lutte Gaston Mbengue est fort remonté contre les responsables du Pit, principalement Ibrahima Sène, le chargé de questions économiques de cette formation, et Amath Dansakho, son président d’honneur.

Il reproche au premier d’objecter à propos d’une éventuelle libération de Karim Wade et au second d’avoir déclaré au début de la traque des biens mal acquis que le fils de Wade avait planqué 4000 milliards à l’étranger. « Depuis plus de 40 ans d’existence, le Pit n’a pas brigué le pouvoir.

Le combat de M. Sène devait être aujourd’hui de se battre pour qu’il y ait l’alternance générationnelle à la tête de cette formation qui n’a plus sa raison d’être », assène Gaston Mbengue dans les colonnes du journal Direct de ce mercredi.