Gakou utilise ses « belles plumes » pour descendre Macky et Wade…Admirez cette…

Elle se nomme Ndeye Fatou Fall et est membre du GP de Malick Gakou…Elle milite à Golf Sud. Et elle est une très bonne plume…

Et c’est la nouvelle stratégie de Malick Gakou de mettre en avant ses belles plumes pour descendre le régime de Macky Sall ainsi que les alliances sournoises comme le « deal Macky-Wade »…

Lisez cette belle plume

Le Sénégal n’est pas un théâtre

Il ne s’agit pas simplement d’avoir un bel héritage mais de savoir s’en servir et de bien le préserver.  Promesses non tenues, droits humains bafoués, corruption ; voilà malheureusement  la triste réalité quotidienne de tout sénégalais à l’heure actuelle. Et pourtant, même dans ses pires cauchemars, l’on ne pouvait imaginer que notre cher SENEGAL  ressemblerait  à un pays aux lendemains  de la guerre ou autres catastrophes naturelles.

Comment ose-t-on parler de bonne gouvernance quand la souffrance du gouverné va crescendo ?  Insatisfaction générale. Dans tous les secteurs, il y a une  multitude de problèmes qu’une comédie gouvernementale ne saurait résoudre avec  comme seule et unique matière ce fameux « plan ». Le mal de vivre sénégalais est bien réel et très palpable.  Nul besoin d’être enseignant, élève ou étudiants, d’être chômeur ou malade ou tout simplement d’être résident pour s’en rendre compte.

L’on nous dira que la crise est universelle mais unanimement, nous reconnaissons  que quand  certains dirigeants  qui refusent la médiocrité font des pieds et des mains pour s’en sortir, d’autres en retour préfèrent dormir sur leurs lauriers. Or, on sait pertinemment que quand le SIR Sall veut, il ne ménage aucun effort, sa façon de battre campagne aux élections référendaires en atteste.

Gouverner n’est pas chose aisée. Il ne s’agit pas de regrouper  famille, amis et alliés  autour d’un repas succulent,  de prendre des décisions inadaptables à cette société presque moribonde  et de vouloir les faire gober à tout prix. Détrompez-vous, le peuple ne dort plus pour avoir pris un sacré bain froid durant ces quatre longues années. Il a été trahi et moralement cassé.   Partout où l’on passe,  des cris de détresse nous interpellent. Parallèlement, bon nombres  de nos dirigeants se remplissent les poches, s’accrochant  à leurs précieux postes que pour tout l’or du monde ils n’abandonneront. Quand l’intérêt personnel prédomine,  nul besoin de s’attendre à un Sénégal émergent. Aujourd’hui plus que jamais dans l’histoire de notre cher pays, appartenir  à telle ou telle ethnie, telle ou telle famille  interfère dans notre réussite sociale. Hélas.

Le peuple n’implore pas votre pitié mais plutôt un minimum de respect à son égard. Il n’est ni dupe, ni ignorant pour suivre aveuglement ce  qui n’a aucun intérêt ne serait-ce que pour sa survie.

Referendum, oui mais à quelle fin ? Qu’est ce qui a changé  aux lendemains de la victoire du OUI ?

Quelle solution a-t-il apporté face aux  nombreuses doléances des sénégalais ?

Voilà une série de questions entre autres  dont les réponses sont à  notre humble avis beaucoup plus pressant  qu’un monologue murement concocté et comme toujours à vos intérêts.

Libres à ceux  qui ont compris ce théâtre,  qui ont  choisi de porter ce jour-là leurs costumes de comédiens et  d’y assister bon gré malgré. Mais libres aussi à ceux pour qui le pays  a d’autres préoccupations majeures, de s’abstenir.

Loin de nous l’idée de vouloir nous opposer au point de refuser  tout ce que propose  « l’autre » qu’il soit bon ou mauvais, mais avant de s’engager dans une quelconque affaire, il est selon nous primordial  d’être en cohésion avec  le peuple et d’agir selon ses aspirations.

Il incombe dès lors à tout sénégalais conscient  de la situation dégradante de notre pays de  s’engager aux côtés d’hommes valeureux afin de mener un combat  sain dépourvu de tout intérêt personnel.

Mr El hadj Malick  en est un exemple typique et subjectivité mise à part, et pour avoir longuement étudié ses moindres actes,  son idéologie et son charisme,  nous demeurons persuadés qu’il est l’homme qu’il nous faut pour sauver le Sénégal.

Vive le Grand Parti

Ndeye Fatou Fall

Grand Parti

Golf Sud

 

1 Comment

Les commentaires sont fermés.