Gakou livre sa part de vérité au FMI : « Le PSE a lamentablement échoué »

C’est dans un entretien avec La tribune que le leader du Grand Parti, a exigé au Fonds monétaire international (Fmi) de dire la vérité aux Sénégalais.

«Le Fmi doit s’adresser sérieusement au peuple Sénégalais. On ne peut pas affirmer que la croissance annoncée par le gouvernement n’est pas inclusive et déclarer que le Sénégal est sur la bonne voie du développement économique et sociale. La vérité est que notre croissance n’est pas inclusive parce que non attractive du point de vue de l’employabilité de l’économie et de la création de richesses pour la population», déclare l’ancien ministre du Commerce du premier gouvernement de Macky Sall.

Il ajoute : «bien entendu, tous les acteurs économiques le savent bien. Notre pays, du fait des mauvaises politiques publiques, est dans un processus de décapitalisation avancée. C’est pourquoi, nous ne sommes ni dans la voie de l’émergence, ni dans la voie du développement. C’est cela la triste réalité et il faut l’admettre et non pas nous saupoudrer de statistiques politiciennes d’une économie virtuelle totalement en porte à faux avec les aspirations du peuple sénégalais pour assurer les bases de son développement économique et social».

Il précise que sa préoccupation n’est pas de contester les chiffres du Fmi. A l’en croire, «il s’agit plutôt de demander aux représentants du Fmi au Sénégal d’arrêter de nous faire croire à de faux espoirs sur la base des agrégats macroéconomiques du Sénégal déjà annoncées par le gouvernement. Je ne comprends pas d’ailleurs cette propension subtile des représentants du Fmi à être toujours en phase avec le gouvernement sur toutes les questions économiques. Il soutient que «la vérité est que le Pse (Plan Sénégal émergent) a échoué lamentablement».