Frank Timis parle : « C’est Samuel Sarr qui m’a introduit au Sénégal »

Agé de 52 ans, Frank Timis brise enfin le silence et explique pourquoi il a investi au Sénégal et soutient que ce n’est pas Aliou Sall, le frère du Président, qui l’a introduit au Sénégal, mais plutôt Samuel Sarr : « J’ai commencé à faire du business au Sénégal en 2010-2011 avec Petroleum Africa. La première fois que j’ai rencontré le Directeur général de Petrosen et le ministre de l’Energie d’alors, Samuel Sarr, c’était en 2009. Samuel Sarr est un homme très intelligent. Je l’ai rencontré lors d’une conférence sur le pétrole et il m’a apostrophé : “pourquoi ne venez-vous pas investir au Sénégal ?”

(…) Le ministre de l’Energie de l’époque, Samuel Sarr, qui faisait la promotion de son pays, a tellement insisté que j’ai finalement accepté. J’ai envoyé à Dakar une mission à la tête de laquelle il y avait mon Directeur exécutif, Thomson, qui était l’un des meilleurs au monde dans son domaine. La délégation s’est rendue à Dakar pendant une semaine et a eu des séances de travail avec Petrosen. A leur retour, ils m’ont dit qu’il y a un potentiel à Sénégal Sud vers les côtes gambiennes. Nous avons alors signé un MOU (Memorandum of undestanding) avec Petrosen. Ils ont estimé le budget à 70 millions de dollars avant même de savoir ce qu’on a découvert. On a formalisé en signant avec le gouvernement. En quelques semaines, on a signé pour 50 milliards. Entre temps, un ami m’appelle pour me dire que Samuel Sarr a été limogé et remplacé par Samuel Sarr. »