Frank Timis dévoile : « Karim m’a crié dessus et j’ai répliqué en lui disant… »

Dans un entretien accordé à plusieurs quotidiens sénégalais, Frank Timis explique ses relations cahoteuses avec Karim Wade et loue la générosité de Me Abdoulaye Wade

« Pendant 5 semaines, j’ai tenté d’entrer en contact avec le nouveau ministre Karim Wade. Pendant ce temps, le bateau était sur les côtes sénégalaises. Je devais payer trois millions de dollars de pénalités. On me mettait la pression et là j’ai craqué. J’ai demandé qu’on mette un terme au contrat parce que je n’en pouvais plus avec les pénalités. Vous pouvez vérifier cela à Pétrosen.
Lorsque j’ai joint Karim Wade, il m’a fait venir au Sénégal en me donnant un rendez-vous. Une fois dans son bureau, on m’a dit qu’il a voyagé. Il m’a donné rendez-vous à Paris, puis en Arabie Saoudite et chaque fois, il me posait un lapin. Je me suis rabattu sur Pierre Goudiaby qui m’a aidé à rencontrer le président Wade. J’ai pu le rencontrer 10 fois et il m’a même offert un livre dédicacé. Wade est un homme bien, avec un gros coeur. Quand je lui ai expliqué où on en était avec l’industrie, il a immédiatement approuvé. Nous sommes restés ensemble pendant 5 heures. Il a appelé son fils pour lui intimer l’ordre de signer le contrat. Le lendemain, Karim m’appelle pour râler, mais finit par signer. (…) Il m’a crié dessus dessus et j’ai répliqué vigoureusement en lui disant qu’il n’est qu’un ministre et moi un homme d’affaires. Je lui ai dit : “vous êtes un fils à papa. C’est pourquoi vous avez sept ministère
”.