Fatigué d’écrire à Macky Sall, Il s’adresse à Marème Faye…Un militant du GP indigné

LETTRE OUVERTE A MADAME MARIEME FAYE SALL, PREMIERE DAME DE LA REPUBLIQUE.

Madame la Première Dame,

Après avoir plusieurs fois alerté nos autorités locales sur les nombreuses difficultés sociales que vivent les populations de la Commune de Fatick, je me rends compte que rien ne bouge concernant les correctifs attendus. C’est la raison pour laquelle je me suis enfin résolu à m’en ouvrir à votre haute autorité, Madame la Première Dame, afin qu’à travers la Fondation « Servir le Sénégal »dont vous êtes la Présidente, vous agissiez pour le compte des Fatickois désemparés et qui viven dans l’insalubrité, le manque d’éclairage public et l’exclusion dans la répartition des richesses le plus souvent (du point de vue social).

Madame la Première Dame, c’est surtout par rapport à certaines irrégularités de l’actuelle équipe municipale que j’ai pris sur moi la responsabilité de vous interpeller. Je reste convaincu que votre intervention auprès du Maire pour l’élection duquel vous vous êtes manifestement impliquée, pourrait s’avérer très utile. Vous constaterez avec moi Madame la Première Dame, que c’est moins sur les compétences transférées et malheureusement ignorées par cette équipe incompétente, que sur certains de ces manquements que je voudrais insister. En effet, à Fatick, des foires sont actuellement à la mode et organisées de façon intempestive, voir exagérée, sur l’esplanade de la place publique appelée Les Berges du Sine. Au moment où je vous écris, Madame la Première Dame, il se tient une foire sur ladite place, moins de cinq mois seulement après celle tenue ici et dont les promoteurs vous avaient choisie comme marraine. Ce sont les mêmes articles qui s’y vendent : habillement, jouets, alimentation, portables et accessoires, outils technologiques…Le problème Madame la Première Dame, c’est que ces foires deviennent de plus en plus des foires à problèmes et où les conditions de tenue semblent manquer de transparence. Foire à problèmes ; dis-je ; puisque ces foires de Fatick plombent la demande en clientèle du marché central. Les commerçants fatickois ne comptent que sur leurs recettes pour s’acquitter de la location de leurs cantines et du payement des patentes et autres taxes municipales. Vous savez très bien que le pouvoir d’achat des ménages est très faible à Fatick Madame la Première Dame ! Il est donc normal qu’à l’occasion de ces foires, les clients du marché central s’y rabattent vus les prix un peu moins chers. En conséquence, dès que la foire s’installe, l’essentiel des commerçants de Fatick se tournent les pouces du fond de leurs cantines jusqu’à ce que celle-ci baisse ses rideaux. La nébuleuse dans ces foires Madame la Première Dame, c’est que ce ne sont pas l’initiative de la Mairie ou d’opérateurs économiques fatickois mais celle  de promoteurs véreux qui viennent de localités autres que Fatick.Une fois à Fatick,ils négocient directement avec les représentants du Maire qui leur  louent la place dite Les Berges du Sine et dès que le « protocole » est signé, les promoteurs à leur tour, installent et vendent un stand entre 40 et 50.000F.La plupart des exposants arrivent d’horizons divers, écoulent leurs articles, plient bagages et migrent ailleurs avec leurs bénéfices. Que gagnent les populations, les commerçants et la Commune de Fatick dans ce processus ?Il est aussi utile de vous signaler Madame la Première Dame, que le collectif des commerçants du marché central a rencontré une autorité très proche du Maire juste avant l’ouverture de cette énième foire, pour lui faire part de ses inquiétudes si toutefois elle serait encore installée. C’est dire que ces commerçants n’étaient pas d’accord avec cette foire de plus puisque conscients de la baisse imminente de leur chiffre d’affaire .Aux dernières nouvelles, cette autorité les aurait éconduits et  leur aurait rétorqués, que, qu’ils le veuillent ou pas, la foire aura lieu. Cela se vérifie aujourd’hui sous le regard impuissant de ces pauvres « Goorgoorlous ».Qu’est ce qui se cache d’intéressant derrière ces foires pour que nos autorités locales les facilitent autant ? Ce n’est pas très utile de mon point de vue du moment que ce n’est jamais la collectivité locale qui est maitre d’œuvre mais juste des privés, des tiers. Et cette fois-ci, le promoteur est venu on ne sait d’où pour faire ses affaires sur le dos de nos commerçants et partir. Je profite de l’occasion pour demander aux autres Maires de protéger  les commerçants de leurs différentes collectivités locales face à ces pratiques peu recommandées. Au Préfet du Département comme au Gouverneur de la Région de Fatick, je voudrais aussi très respectueusement demander d’être plus regardants par rapport à des transactions de ce genre qui commencent à se répéter. Votre pouvoir en tant que tutelle devrait parfois servir à arbitrer entre les plus forts et les plus faibles bien que je reste convaincu que vous maitrisez parfaitement les rôles qui sont les vôtres.

Enfin Madame la Première Dame, pour en revenir à vous et clore très respectueusement mon adresse c’est juste pour trois raisons que je vous ai ainsi interpellée.

-La première est qu’à Fatick, il existe trop de laisser aller, avec des administrés silencieux quoique gagnés par l’amertume .Il y règne une certaine injustice sur les populations (je fais surtout allusion au scandale de l’attribution récente de 800 parcelles cédées à plusieurs non ayant droit sans que rien ne soit fait jusque là malgré nos alertes répétées.)A ce propos, je présume que votre conseiller spécial local vous a rendu compte fidèlement, sinon veuillez l’interroger .Quoi qu’il en soit vous devriez mieux vous informer sur cette ville que nous aimons autant que vous, et dont vous avez toujours voulu tout savoir, Madame la Première Dame. Refusez de continuer à croire à des gens limités et malhonnêtes qui ne vous disent jamais tout ce que vous avez besoin de savoir !

-La deuxième est que l’amicale des déguerpis parmi lesquels beaucoup n’ont pas été attributaires suite aux récentes attributions de parcelles, a plusieurs fois rencontré le Préfet pour une autorisation de marche qu’ils peinent à décrocher. Je suis très proche de ces frustrés Madame la Première Dame et cette fois ci, ils menacent de sortir inopinément pour manifester leur mécontentement dans les rues, ce qui n’est certainement pas ce que vous souhaitez voir ici à Fatick.

-La troisième et dernière raison pour laquelle je m’en ouvre ainsi à vous Madame la Première Dame, c’est que les Fatickois n’ignorent pas que vous avez activement participé à l’élection de L’actuel Maire considéré à l’époque comme parachuté et qui fut contesté au sein même des rangs de l’APR, une autre liste aux couleurs marron-beige avait été créée et la tête de cette liste est arrivée 2ème à l’issue des dernières élections locales. Vous mesurez donc Madame la Première Dame, toute la responsabilité que vous avez quant à ces manquements dont la Mairie est coupable sur plusieurs aspects des affaires de la cité de Mame Mindiss.

C’est surtout grâce à vos actions très souvent positives dans le social à travers la Fondation que vous avez l’honneur de diriger, que je vous interpelle Madame la Première Dame. Dans un passé récent, vous aviez l’œil sur Fatick mais à présent, les Fatickois sentent que vous vous éloignez de plus en plus d’eux depuis quelques années. Ils sont pourtant conscients qu’à travers vos relations très étroites avec leurs autorités municipales, beaucoup de choses pourraient changer et c’est là que nous vous attendons Madame la Première Dame.

RECEVEZ MES FRATERNELLES SALUTATIONS.                                                                             Mamadou Biguine GUEYE /FATICK                                                                                                    Militant du Grand Parti.