El HadjDiouf prend position pour le mandat en cours de 7 ans de Macky et règle ses comptes avec un prof d’Université

L’avocat du Peuple Me El Hadj Diouf estime que Macky n’a pas le choix quant au respect de son serment en ce qui concerne son mandat actuel : « Le Président ne peut pas faire cinq ans. L’article 37 de la constitution c’est le serment du Président. « Le Président de la République est installé dans ses fonctions après avoir prêté serment devant le Conseil constitutionnel en séance publique. Le serment est prêté dans les termes suivants : Devant Dieu et devant la Nation sénégalaise, je jure de remplir fidèlement la charge de Président de la République du Sénégal, d’observer comme de faire observer scrupuleusement les dispositions de la Constitution et des lois, de consacrer toutes mes forces à défendre les institutions constitutionnelles, l’intégrité du territoire et l’indépendance nationale, de ne ménager enfin aucun effort pour la réalisation de l’unité africaine.» Fin de citation. C’est cela que le Président prête devant le conseil constitutionnel. Il doit respecter donc scrupuleusement les dispositions de la constitution et des lois. Donc il prête serment devant une constitution de 7 ans qu’il doit respecter.
Est-ce que vous croyez que c’est juste qu’un homme choisi par tout un peuple se lève pour dire je démissionne ? C’est un manque de respect à ce peuple. Est-ce que vous allez prendre au sérieux un président élu pour 7 ans et qui démissionne pour demander un autre mandat. Si l’on veut démissionner, c’est parce que l’on ne peut plus continuer. C’est surréaliste cette question de la démission. Quel est ce peuple qui va reconduire sa confiance en direction de cet homme qui ne lui donne aucun respect ? Vous démissionnez, vous avez trahi votre serment et le peuple qui vous a élu pour 7 ans. C’est pour cela les « y en maristes » qui disent qu’ils vont descendre dans la rue s’il ne fait pas cinq ans, s’ils descendent dans la rue on les fout en prison. Un professeur d’Université dit qu’il veut un débat avec El Hadj Diouf, selon lui ce que j’ai dit ce sont des contrevérités. Mais moi ce que je dis c’est le droit. J’ai bien aimé les commentaires de sénégalais qui lui ont dit El Hadj Diouf « daflay thiop doussa morom ». El Hadj Diouf lui a des convictions fortes, vous vous êtes des opportunistes. La science est objective, même le droit peut l’être parce que ce sont des articles de droit. Ce n’est pas seulement de la spéculation. La science sociale obéit aux dogmes scientifiques, c’est-à-dire les articles de loi que je ne crée pas. Il faut retenir que c’est que je dis c’est cela la vérité. Macky Sall n’est pas au-dessus de la constitution, donc il ne peut pas faire ce qu’il veut par rapport à ce qu’il a dit. » a-t-il dans un entretien avec nos confrères de Dakaractu

1 Comment

  1. Le non respect au peuple a commencé par la promesse même faite, sous la forme de « Je vais réduire MON mandat ». Alors qu’il réduise son mandat. Quand il le disait, il n’invoquais pas la constitution, qu’il ne l’invoque pas maintenant.

Les commentaires sont fermés.