El Hadj Kassé innove à la présidence…Il accrédite des journalistes en permanence comme à la Maison Blanche

A la maison blanche, des journalistes de la presse nationale et internationale accrédités détiennent un badge qui leur donne accès en permanence à la salle de presse de la présidence. Et c’est ce que veut faire le patron de la cellule de communication de la présidence de la République du Sénégal. El Hadj Kassé a décidé d’accréditer des correspondants de la presse nationale, pour en faire des « points focaux » de leurs rédactions au palais, dans une optique d’amélioration des conditions d’accès à l’information.

« La notion d’amélioration des relations entre la présidence et les médias renvoie essentiellement à l’exigence de faciliter l’accès des journalistes à l’information », a dit El Hadj Hamidou Kassé, ministre-conseiller, en charge de la communication de la présidence de la République.

Il recevait vendredi les journalistes concernés, en présence des autres membres de la cellule de communication, vendredi ; dans la salle de banquets du palais de la République.

Cette initiative, qui va égalent concerner la presse internationale, vise à « faciliter l’accès des journalistes à l’information à toute heure, de familiariser les uns et les autres avec les actualités présidentielles », a dit M. Kassé.

« De façon générale, on dit que l’Etat a tendance à faire de la rétention d’informations, alors que le monde des médias, c’est de révéler, d’informer. En réalité ce n’est pas une contradiction, parce que l’Etat est obligé de fournir de l’information aux citoyens et il ne peut le faire que par le biais des médias », a-t-il souligné à l’occasion de cette « prise de contact ».

1 Comment

  1. la liberté de la presse est une realité incontestable au senegal. le president Macky a toujours opté pour une presse libre et perfomente. Aussi la presse joue un role central dans la vie socio-politique du pays. Le chef de l ETAT a compris que le respect des libertes individuelles et de la liberté d expression est necessaire pour le rayonnement de notre démocratie.

Les commentaires sont fermés.