El Hadj Diouf montre à Macky qui est le vrai chef religieux au Sénégal…Et sa découverte est surprenante

L’avocat Me El Hadj Diouf, par ailleurs, député non inscrit à l’Assemblée nationale du Sénégal, n’a pas mâché ses mots, lors de la célébration de « ’Tamxarit »’ (Achoura) par le guide de la Communauté chiite Mozdahir, Chérif Mouhammad Ali Aïdara, par ailleurs, président fondateur de l’Institut Mozdahir international, ce samedi 24 octobre, à Dakar. « Tous les Sénégalais savent l’importance de ce jour dans l’islam. Le Sénégal est un pays islamique. Certes, il y a quelques catholiques et animistes, mais les musulmans sont plus nombreux », a-t-il déclaré.
Cependant, l’avocat-député estime qu’en islam on devait accepter la démocratie. « On doit ouvrir les mosquées pour permettre aux gens de prier. Et je vois que notre bon Chérif Mouhammad Ali Aïdara est en train de faire ce que l’État devait faire. Il construit des écoles, des universités et il aide des gens et les encadre. C’est cela la mission première de l’Etat, et personne n’a précédé le Chérif dans ce domaine. C’est pourquoi je lance un appel. J’avais dit au Président Macky Sall que le respect qu’il devait donner au Chérif Mouhammad Ali Aïdara est de savoir que c’est lui le vrai, vrai, vrai chef religieux au Sénégal. Se proclamer chef religieux est facile, mais le pratiquer est très difficile. Alors que le Chérif, quant à lui, le mène et le pratique. La jeunesse, les musulmans et le Sénégal s’y retrouvent dedans ».
Et Me El Hadj Diouf de poursuivre : « En tant que député du peuple, je n’accepte pas que des personnes Satans combattent le Chérif et le met en mal avec l’État et bloquer ses projets afin de faire reculer le Sénégal. Non je ne vais pas l’accepter ».

1 Comment

  1. MAITRE ELHADJI DIOUF EST EN CONFLIT EN SOIT MEME.
    EN VOULANT TOUT GAGNER,ON RISQUE DE TOUT PERDRE.

Les commentaires sont fermés.