Eiffage bloqué sur le train express…Senac trop gourmand de 154 milliards

L’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a, selon l’As de ce jeudi, annulé l’attribution du Lot 1 du marché de construction du Train express régional Dakar-Aéroport Blaise Diagne (Aibd) de Diass et ordonné la reprise de son évaluation. Le journal informe que «le groupement  Eiffage Gf/Eiffage Sénégal/Eiffage Rail/Yapi Merkezi/Cse Eiffage était adjudicataire de ce marché pour une offre de 239 milliards 499 millions de francs CFA». (Photo : Gerard Senac PDG de Eiffage)

Ce coup de frein est consécutif à un recours de China Railway, qui ne comprend pas que ce lot soit affecté à Eiffage et Cie, à son détriment, alors que son offre était nettement moins chère : 174 milliards de francs CFA. Soit une différence de 155 milliards avec celle d’Eiffage.

Motivant sa décision d’annuler le marché, l’Armp dit : « Au regard du principe d’économie, il n’est pas admissible, avec un différentiel de prix de 154 milliards F CFA HT/HD, d’écarter l’offre d’un soumissionnaire pour des critères de type F1 non éliminatoires».

L’Apix, qui pilote le marché, avait invoqué trois raisons pour écarter China Railway au profit d’Eiffage et ses partenaires : non-respect des exigences concernant la mission de synthèse générale pour la gestion des interfaces, non-respect des exigences concernant les responsabilités et limites des prestataires et non-respect du critère relatif à la dimension internationale de l’architecte proposé par la société.