Echanges de coups de feu entre les hommes de Salif Sadio et l’armée…Une affaire de coupe de bois dans la forêt

L’après-midi d’hier, mercredi 8 juillet, et ce, jusqu’au crépuscule, a été celle de toutes les paniques dans la commune de Samsamba et environs. Et pour cause, les gendarmes et des éléments du maquis ont échangé des coups de feu pendant plus d’un tour d’horloge. Les premiers cités ont été alertés de la présence des rebelles dans la zone et qui auraient pris en otage des civils. Une fois sur les lieux, ils tombent, nez-à-nez, sur des rebelles et il s’en est suivi des tirs aux fusils automatiques. Les civils ainsi libérés affirment être pourchassés par les hommes de Salif Sadio qui s’opposent à l’exploitation du bois quoique détenteurs d’un permis de coupe.

1 Comment

  1. Qui est-ce qui a délivré un permis de coupe pour exploiter du bois dans cette Zone?
    Il faut identifier les expéditeurs de ce permis de coupe, car la région n’est autorisée à l’exploitation du bois surtout cette zone concernée.
    L’état doit tout faire pour sanctionner les auteurs de ces permis de coupe de bois.

Les commentaires sont fermés.