Diouma Dieng Diakhaté se dit « Mackyste » jusqu’au bout des ongles…Et elle privilégie le dialogue social

Après que le « Oui » a triomphé au référendum du 20 mars, la présidente du parti « Sunu Gaal » pense que l’heure est maintenant à la réconciliation des cœurs et des esprits pour travailler dans l’intérêt de Sénégal. Diouma Dieng Diakhaté, qui s’est confié à nos confrères du Pop, soutient qu’il est important que le gouvernement puisse dialoguer avec la classe politique, mais aussi avec les syndicats d’enseignants afin de sauver l’économie du pays et l’éducation des enfants. « Je privilégie le dialogue, parce que le Sénégal est un et indivisible. Ce qui a amené, aujourd’hui, ce malentendu, c’est surtout l’absence de dialogue. Mais, on devrait privilégier le dialogue, parce que c’est important pour deux raisons. D’abord, pour l’économie du pays, ensuite, l’éducation des enfants, parce que, s’il y a une entente entre nous, tout sera possible pour notre pays », dit-elle.

Pour la styliste et ambassadrice itinérante, l’avenir des enfants doit être préservé par tous. « On doit tout faire pour que les enfants puissent étudier dans la plus grande sérénité. Il faut que le gouvernement organise des concertations avec la classe politique, mais aussi avec les syndicats d’enseignants, pour trouver des solutions à certaines revendications. On ne peut pas parler d’économie dans un pays, de développement, sans associer la jeunesse. Donc, dialoguons afin d’installer un climat apaisé et mettre tout le monde à l’aise », indique Diouma Dieng Diakhaté. Sur son avenir politique, elle dit rester fidèle à Macky Sall qu’elle compte accompagner jusqu’au bout de sa mission. « Je suis ‘Mackyste’, et je soutiendrai Macky jusqu’au bout. C’est le Bon Dieu qui m’a fait épouser sa politique. Je suis avec lui grâce à sa vision et sa politique pour un Sénégal prospère et émergent ».