Diop Decroix refuse de parler du Dialogue national…Il n’a pas été saisi comme tous les partis du FPDR

Interpellé sur le dialogue national, Decroix s’est étonné de « l’importance hypertrophiée » qui est accordé à ce sujet, alors qu’il  « devait être quelque chose de naturel ». Il trouve que le discours du pouvoir est ambigu à ce propos. « Soit le dialogue conjure la confrontation ou la confrontation aboutit au dialogue. Au moment où je vous parle, nous ne sommes pas encore appelés. Quand nous recevrons une invitation, nous aviserons sur la base du contenu. Je refuse de me prononcer sur une affaire dont je ne suis pas encore saisi…Le jeu de dupe et de ‘’moussanté’’ sont de mode.  Aucun secteur de ce pays ne vous dira qu’il a été convoqué ». Toutefois, confie-t-il «l’opposition est solidaire et parlera d’une même voix ».