Diop Decroix dénote le manque de considération et de respect de Macky envers les députés

Le transfèrement de 2 détenus de Guantanamo au Sénégal pour des raisons «humanitaires » a fait réagir le député du Groupe des libéraux et démocrates, Mamadou Diop « Decroix ». Le Secrétaire
général de And Jef Pads a posé « au gouvernement une question d’actualité sur sa décision consistant à accueillir au (Sénégal) des prisonniers exfiltrés de la prison militaire américaine de Guantanamo à Cuba ». Avant d’ajouter : “Le député que je suis, souhaiterai avoir des explications claires et complètes sur ce dossier de Guantanamo, exactement comme mes homologues du Congrès américain, car nous le savons, en amont de cette décision, le Département d’Etat a pris soin d’informer régulièrement le parlement américain tandis qu’ici, chez nous, le dossier est traité dans la plus grande opacité ». Selon Decroix, « ceci n’est assurément pas la meilleure manière de témoigner aux parlementaires la considération et le respect qu’ils sont en droit d’attendre de l’Exécutif, de par la Constitution ».

Mais, estime-t-il: « Puisque nous sommes mis, comme de coutume, devant le fait accompli, il me reste à poser au gouvernement la question de savoir si nous ne sommes pas ainsi en train de nous installer progressivement dans une posture de pays-ligne-de-front dans une guerre asymétrique qui n’est pas la nôtre ni dans ses causes ni dans ses origines profondes ? » Il demande aussi : « Quelles sont les bases juridiques et légales qui fondent cette décision ? Quels sont les termes exacts de l’accord écrit, si accord écrit il y a, entre les deux parties ? Quelle est la contrepartie américaine ? Pourquoi avoir attendu que la presse étrangère s’en empare pour tenter une communication hasardeuse et contrite sur le sujet ? » A l’en croire, en posant cette question, il ne s’attend « pas à une réponse formelle et approfondie de la part du gouvernement ». « L’expérience, poursuit-il, nous ayant largement édifiés sur le peu de cas qui est fait par l’Exécutif des questions des députés de l’Opposition ». Mais, dit-il : « Je tente ici, modestement, de mettre en évidence, de nouveau, la conception pour le moins particulière, qui gouverne la relation que le pouvoir entretient avec le peuple sénégalais dont il est censé représenter les intérêts ». Par ailleurs Mamadou Diop Decroix souhaiterait que le gouvernement lui dise exactement « ce qu’il en est advenu de l’envoi des ‘Jambaar’ en Arabie Saoudite dans le cadre de la guerre au Yémen et de leur participation à la guerre contre l’Etat dit islamique en Syrie ? » Car dit-il: « Lorsqu’il s’est agi d’engager notre armée dans la guerre au Yémen, ce sont des dépêches d’agences étrangères qui nous ont donné l’information. Il en a été de même dans le cadre du fameux front anti Daesh pour aller faire la guerre en Syrie ».

1 Comment

  1. Si les libyens sont innocents et qu’ils ne sont pas dangereux, pourquoi les USA ne peuvent pas les garder chez eux ?

    Là est la question qui permet de comprendre. Les USA redoutent que ces libyens gens n’aient envie de se venger de ce que les USA leur ont fait subir d’injustices, de tords. Ils se sont dit qu’il est préférable de les installer au Sénégal. Comme cela, si l’envie de se venger leur démange qu’il le fassent au Sénégal. Et justement Macky aussi avait besoin de fricoter avec le terrorisme, c’est devenu une nécessité politique mondiale pour faire remonter les côtes des présidents que les sondages donnent perdant aux élections. En plus Macky a besoin de financements, pour cela il est prêt à tout faire pour les USA. Il ne faut pas oublies que dés sa prise de pouvoir, une stratégie concoctée par des lobbys occidentaux, dans l’euphorie du nouveau pouvoir, a réussi à les faire insulter les seuls chez qui ils auraient pu avoir facilement des financements: les pays arabes. Alors puisqu’après cela c’est devenu honteux d’aller chercher des financements chez ces derniers, et on n’est pas assuré de l’avoir (ils n’ont pas la mémoire courte) Macky devient un nécessiteux obligé de se plier en quatre pour faire plaisir aux autres.

    J’ai écrit dés 2012: quelle est la meilleure stratégie pour faire d’un homme libre votre esclave à vie ? Réponse: faites lui faire ce qui lui fera être rejeté par son monde. Lorsqu’il aura compris qu’il a agi de sorte à se mettre à dos tous ceux qui lui étaient proches, il sera obligé de s’accrocher à vous comme son unique bouée de sauvetage.

    Et c’est ce que nous sommes entrain de vivre. Le travail pour se mettre à dos les anciens bailleurs du Sénégal non occidentaux a été réalisé par la CREI, les avocats de l’état et la presse des 100. Maintenant, les carottes sont cuites. Il n y a plus qu’une fausse issue: se mettre à plat ventre devant l’Occident. C’est un non sens que d’accuser des bailleurs de fraudeurs, d’être receleurs de nos 430 milliards dans leurs banques, et après aller les voir pour déclarer: « C’est fini, on oublie tout. Maintenant donnez votre argent pour notre émergence. » Surtout que les auteurs de ces mensonges de diabolisation sont trop hautains pour revenir sur leurs dires.

Les commentaires sont fermés.