Dialogue politique…Macky risque de voir partir en éclats Benno Bokk Yaakar

La main tendue de Macky Sall pour des retrouvailles libérales peut risquer, plus ou moins, de créer une fissure au sein de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar. C’est en tout cas le sentiment du Dr Momar Thiam, expert en communication et Dg de l’Ecole des  Haute études en information et en communication. Analysant en effet l’appel au dialogue du chef de l’Etat à son ancienne famille libérale, un appel  qui s’assimile plus ou moins à une « opération de charme mais aussi une opération pernicieuse de «cassure» de l’opposition », le spécialiste établit qu’il peut à l’inverse provoquer un repositionnement des alliés dans la coalition majoritaire, en rapport à la guerre de… positionnement en perspective des consultations de 2017 et  2019.

« Évidemment, cette opération de charme politique peut avoir des risques au niveau même de coalition Bennoo Bokk Yaakaar. On vient de voir d’ailleurs une partie de cette coalition même si, elle est infirme, claquer la porte. Il va y avoir une guerre de positionnement à l’horizon de 2019. Et, si le président Macky Sall ne contribue pas à solidifier et à amplifier cette coalition qui l’a porté au pouvoir, demain une autre coalition peut naitre autour du Pds qui est le parti majoritaire dans l’opposition. Il vaut mieux donc qu’il cherche à solidifier sa coalition mais l’un risque de l’emporter sur l’autre parce que s’il veut rassurer sa coalition et derrière faire une opération de séduction politique envers l’opposition, en un moment donné, il ne saura plus à quel saint se vouer. Il y a donc des risques même si elles font partie de la politique… Le Ps peut se craqueler en deux tendances. A partir de ce moment, la coalition est craquelée. La force de la coalition ne sera plus la même. Il est tout à fait légitime politiquement parlant, d’aller chercher d’autres coalitions, notamment de sa famille d’origine. Le président est entre le marteau et l’enclume. » a-t-il analysé

Source Sud