Dialogue politique : Macky n’a pas encore saisi les partis politiques…Le Rewmi l’a appris à travers la presse

Au rythme où les choses évoluent, le Président Macky Sall est bien parti pour dérouler « son » dialogue national sans le parti Rewmi d’Idrissa Seck. La fenêtre laissée ouverte par l’ex-premier ministre de Wade est trop étroite pour espérer un retournement de situation. C’est en quintessence ce qui est ressorti de la déclaration de Déthié Fall, vendredi à Mbacké. Cette position réfractaire à l’appel est en partie, due au caractère informel de celui-ci. « Comme vous, nous avons lu, à travers la presse, le communiqué du conseil des ministres où le Président de la République parle de dialogue national. Nous n’avons pas encore officiellement été saisis. Nous ne connaissons ni le mode opératoire de ce dialogue encore moins les sujets sur lesquels les populations sont appelées à dialoguer », a confié le bras droit d’Idy. Fort de cela, il jugera illusoire de compter sa formation politique parmi celle qui vont répondre à l’appel du Chef de l’Etat surtout que ce dernier ne semble toujours pas accorder une importance à la proposition de créer un conseil suprême de la magistrature. «
Idrissa avait proposé la mise sur pied d’un conseil suprême du conseil de la République pour que le dialogue national ne soit pas un dialogue de circonstances… ». Le parti Rewmi a délesté le Parti démocratique Sénégalais de Mame Sai Mbacké Binetou Serigne Cheikh Sai Souhaibou.