Des sanctions réclamées contre les fauteurs de troubles au Parti socialiste…Khalifa Sall visé ?

«Les sanctions contre tous les commanditaires identifiés des événements malheureux du 5 mars dernier qui ont émaillé la session du Bureau politique du Parti socialiste».

C’est ce que réclament les jeunesses socialistes au sortir de leur rencontre. «Le Mnjs exige des instances habilitées à ce qu’elles prennent toutes les sanctions politiques à la mesure des faits», lit-on dans le communiqué qui a sanctionné cette rencontre.

Concernant leurs camarades qui ont ramé à contre-courant de la décision du parti de voter « Oui » lors du référendum, Bounama Sall Jr et Cie demandent au parti de «laisser ces derniers avec leur propre conscience politique, puisque les résultats du référendum ont eux-mêmes conforté la position du parti`; tous les responsables socialistes ayant agi outre la position du parti ont été désavoués par le peuple, en général, et les militants socialistes, en particulier ».