Des personnalités et des organisations soutiennent Ouakam contre Mbackiyou Faye

GRANDE CONFERENCE SUR LA SPOLIATION FONCIERE

RÉSOLUTION GENERALE

Invitées à la conférence publique, organisée par le RTA-S/Péncoo Réew, le 18 juin 2016, au Centre socio-culturel de la Cité Scat-Urbam, sur le thème « Le combat contre la spoliation foncière, le cas de Tànka (Ngor, Ouakam, Yoff)« , les organisations et personnalités, soussignées, après de larges échanges, éclairés par la présentation de la délégation de Tànka et l’expertise de l’éminent juriste, Professeur Abdoulaye DIEYE, ont convenu des conclusions suivantes. Nous, organisations et personnalités, 

INQUIETES du sort réservé aux terres de l’Aéroport international Léopold Sédar SENGHOR, dont une grande partie serait déjà octroyée gracieusement par l’ancien régime à des particuliers, au détriment de leurs légitimes anciens propriétaires, pour cause d’enrichissement facile et personnel, pendant que les populations de Ngor, Ouakam, Yoff vivent dans la plus grande promiscuité et le besoin impérieux d’un espace vital d’habitation, du fait du croît démographique ; Conscientes qu’une telle situation provoque inéluctablement colère et frustrations et leurs corollaires en violences et émeutes chez les jeunes qui ne peuvent souffrir de vivre de telles injustices répétées et déshumanisantes ;  Soucieuses d’un état de paix et de stabilité sociale, de sécurité et de tranquillité pour les riverains dans cette zone de TÀNK, point névralgique de notre capitale ;  Préoccupées par les divisions internes qui minent la collectivité et dont les conséquences sont néfastes pour elle en tant qu’elles la fragilisent et ouvrent la voie à toutes sortes de pratiques mafieuses de spéculations foncières, à l’interne comme à l’externe, au grand malheur de la communauté ;

NOUS, ORGANISATIONS ET PERSONNALITES, exprimons notre vive indignation devant la situation dramatique faite aux populations de Tànka, dont les terres sont régulièrement spoliées au profit de particuliers, dont le seul souci est de s’enrichir en bradant les terres subtilisées avec la complicité de l’État et de ses services du domaine dédié au foncier. En témoignent, les terres octroyées généreusement à Mbackiyou Faye, entre autres, par l’ancien régime à des fins de marchandisation pour les seuls intérêts mercantiles de rentiers fonciers et immobiliers ;

REAFFIRMONS NOTRE SOUTIEN sans faille aux populations de Tànka qui, après avoir accepté, au nom de l’intérêt national, de céder, pour raison d’utilité publique, sans indemnisation véritable, leurs terres de cultures situées dans l’espace de l’actuel CICES, ont subi stoïquement les opérations de partage et de bradage de ces terres. Ce dépeçage sans nom, révoltant à plus d’un titre et en violation totale du droit de préemption a été opéré à l’insu et au mépris des populations anciennement propriétaires ; dans un cynisme effroyable, l’État a déshabillé «Samba» pour habiller «Demba» ;

APPELONS LES POPULATIONS de Tànka à renforcer leur unité interne, leur mobilisation et leur organisation afin de pouvoir faire aboutir victorieusement leurs revendications légitimes pour les intérêts exclusifs, durables et non mercantiles des populations concernées ;

INVITONS LES AUTORITES PUBLIQUES, le Chef de l’Etat en particulier, à faire cesser, à titre conservatoire, toutes constructions et autres opérations immobilières sur les sites, objet du conflit, pour le rétablissement durable de la paix et à ouvrir, parallèlement aux concertations nationales sur la réforme foncière, un dialogue franc, spécifique avec les populations de Tànka, dont les représentants sont désormais actés par le Gouverneur de la région, sous la présidence du Diaraf El Hadji Saliou SAMBA de Ngor ;

EXHORTONS, PAR AILLEURS, tous les dignitaires de la Collectivité Lebou, à taire les divergences et à œuvrer à l’unification de la communauté, exigence vitale pour la réalisation des aspirations légitimes de ses membres ; en conséquence, leur demandons solennellement de prendre des initiatives dans ce sens pour l’intérêt supérieur de la communauté lébou du Grand Cap-Vert.

Fait à Dakar, le 19 juin 2016

Ont signé :

 

ORGANISATIONS : 

  • Collectivité léboue de Tànka ;
  • RTA-S/Péncoo Réew (Sg El Hadji Momar SAMBE) ;
  • RDS (Sg Mame Mactar GUEYE) ;
  • Organisation Islamique JAMRA (Vice-Président M.M. GUEYE) ;
  • M23 (Amadou SARR, Coordonnateur adjoint) ;
  • Cadre de Concertation et d’Échange de Ouakam ;
  • YAW/MAP ;
  • Udf/Mbooloo-mi (Sg Pape Demba SY) ;
  • CDS (Coordinateur Pape Demba SY ;
  • Association des Volontaires de l’Environnement ;
  • La PERL–Plateforme pour l’Environnement et la Réappropriation du Littoral ;
  • Association pour le Développement et la Promotion de la Culture de Ouakam.

PERSONNALITES : 

  • Diaraf Omar Gueye SAMBA ;
  • Zator MBAYE, député du département de Dakar à l’Assemblée nationale ;
  • Bamar SAMBA ;
  • Mamadou Ngagne NDIAYE ;
  • Ndiaga SAMB ;
  • Mamadou BOYE Birane MBENGUE ;
  • Mamadou NDOYE, expert en éducation ;
  • Daouda DIAGNE, Directeur administratif et financier ;
  • Omar Ngalla DIAGNE.