Des marabouts vendent à l’Etat des milliers de tonnes de riz à distribuer à Touba…Du riz sale avec des cailloux

Si tout semble nickel sur les engagements du gouvernement à Touba, ça coince quand même au sujet d’une partie du riz qui y a été acheminée. Parce que « nak », ça grogne ferme chez certaines populations. En fait, Anta Sarr Diacko, Déléguée générale à la Protection sociale et à la Solidarité nationale avait annoncé que le riz de la vallée était épuisée, qu’il n’y avait pas de stock et que c’est du riz indien brisé qui serait distribué. Ce qui a fait pendant 4 jours. Mais à la surprise générale, des marabouts qui cultivent dans la vallée ont fait des sorties médiatiques pour dire que le riz de la vallée n’est pas épuisé, qu’ils disposent de stocks. Lorsque cette info a fait le tour de la ville, l’Etat a jugé utile d’acheter du riz de la vallée, mais « ndékeeteyo » c’est du riz de très mauvaise qualité, raison pour laquelle il était en souffrance. Du riz rempli de sable et de cailloux que des bénéficiaires ont rejeté. Donc à Touba personne ne veut prendre ça, beaucoup ont même retourné leurs bons. L’Etat a-t-il été roulé dans… le riz ?

Le Pop