Des Karimistes préparent le terrain pour « Karim Président »

La libération de l’ancien ministre de la terre et du ciel et de tout ce qu’il y a entre les deux continue de susciter débat. Et c’est la présidente du Mouvement de soutien pour la libération de Karim Wadea (Msek) qui est montée au créneau, hier, pour appeler à la mobilisation. Maïmouna Diop rend hommage «au groupe de travail des Nations unies pour son avis historique de défense des droits de l’homme, affirmé et réitéré». Selon elle, «la Crei est une cour politique qui a des juges politiques qui sont investis en vue d’exécuter des décisions politiques pour détruire des adversaires politiques qui constituent une menace sérieuse au régime en place». Sur ce, Maïmouna Diop invite ses camarades à se tenir debout parce que dit-elle: «Le combat continue jusqu’à l’élection de notre candidat monsieur KarimWade comme cinquième Président de la République du Sénégal. A tous les démocrates, je vous demande d’être debout pour la défense des intérêts supérieurs de la nation».

1 Comment

  1. ce qui devrait nous inquiéter c est surtout l exil de Karim car quelques heures seulement après son élargissement, Karim rallie le Qatar sans la moindre considération envers tous ses nombreux militants ou autres sympathisants qui durant des années ont attendu ce jour. Aussi en tant que citoyen averti, il me semble que le choix de cette destination n est point fortuite.et, l immixtion de hautes autorités Qataris dans ce dossier, mérite que l on tire la sonnette d alarme sur une éminente entente nébuleuse entre Karim et ces Qataris.

Les commentaires sont fermés.