Des coups de feu à Kaffrine…Le maire Abdoulaye Wilane accusé

La campagne électorale démarre avec de la violence dans le Ndoucoumane où la réunion convoquée par le superviseur Abdoulatif Coulibaly s’est terminée en queue de poisson. Des socialistes proches d’Abdoulaye Wilane et des partisans de Ablaye Sow en sont venus aux mains. Il y a eu quelques blessés légers. Selon nos informations, des coups de sommations ont été tirés. La réunion se tenait au siège du Conseil régional sous la présidence de Abdou Latif Coulibaly émissaire du chef de l’Etat dans la région de Kaffrine. D’après nos informations, tout se passait le plus normalement du monde jusqu’à la prise de parole d’Abdoulaye Sow pour répondre au responsable socialiste Birane Sour qui avait vertement critiqué l’APR dans son allocution. Des chaises ont volé, la réunion s’est terminée en queue de poisson. C’était le sauve qui peut. C’est sur ces entrefaites qu’une détonation a été entendue. Des coups de feu en l’air, dit-on pour disperser les jeunes. Le maire de Kaffrine que nous avons joint n’a pas fait de commentaire, même s’il dit avoir entendu une détonation sans véritablement savoir d’où elle venait. D’ailleurs, dit-il, «ne soyez pas surpris de voir des gens m’attribuer ça pour faire le buzz»

Ablaye Sow qui avait perdu son téléphone lors des affrontements a retourné nos nombreux appels pour dédramatiser. D’après lui, les 259 conseillers ont répondu présent et mieux 11 conseillers du Pds ont décidé de rejoindre l’Apr. D’après lui, c’est plutôt le conseiller et responsable départemental du Ps, Birane Sour qui a mis le feu aux poudres en critiquant l’APR vertement. «On savait que j’allais répondre. Je leur ai dit que l’APR a fait preuve de générosité puisque nous sommes  majoritaire », a-t-il confié non sans préciser que c’est de là que les choses ont dégénéré. «C’est bien Abdoulaye Wilane qui a dégainé et tiré trois fois. Il y a des témoins, même la Police peut témoigner», a-t-il martelé.ffrine