Depuis Paris, Gadio annonce son départ de Benno Bokk Yaakar et n’exclut pas de retrouver Wade

Après avoir battu campagne pour le « Non » Cheikh Tidiane Gadio est revenu  sur son compagnonnage avec la coalition BBY. C’était au cours d’une « rencontre panafricaine» organisée par les membres de son parti dans le 18è arrondissement à Paris. Pour l’ancien ministre des Affaires étrangères, son cheminement  avec le parti au pouvoir est presque terminé, il reste juste quelques consultations avec l’instance dirigeante de son parti pour prendre une décision définitive.

Mieux, Gadio annonce qu’il va bientôt reprendre contact avec Abdoulaye Wade. Selon lui, ils sont en train d’aplanir leurs divergences pour sceller leurs retrouvailles. Revenant sur la guerre en Libye, le patron du Mpcl refuse de critiquer la présence de Wade à Benghazi en faisant l’apothéose du panafricanisme de son ancien mentor. Pour lui, depuis que Wade a quitté le pouvoir, personne ne parle plus du Nepad ou de l’unité africaine de manière concrète. Analysant  la situation actuelle du Sénégal, Gadio appelle à une concertation nationale. Estimant que « la page du référendum est fermée », il déclare que « les Sénégalais doivent attaquer les problèmes réels du pays au lieu de s’attarder sur des choses inutiles ».

Par ailleurs, le Dr Cheikh Tidiane Gadio est revenu dans son exposé sur ses années passées à l’extérieur  qui, à l’en croire,  font de lui, « le  meilleur porte-parole des Sénégalais de la diaspora avec les 21 ans d’expérience dans les différents continents ».

Mamadou Ly