Crise du sucre : l’AFP vole au secours du ministre Alioune Sarr et accuse une Mafia cachée au Sénégal

Le ministre du commerce, Alioune Sar, peut bien compter sur les siens. En effet, la Coordination de l’Alliance nationale des Cadres pour le Progrès (Ancp) s’est inscrite en faux contre les informations distillées dans la presse, faisant état d’une certaine brouille entre ledit ministre et le chef de l’Etat. Dans un communiqué rendu public hier, mercredi 2 septembre, les protégés de Moustapha Niasse, secrétaire général de l’Alliance des forces du progrès, la coordination s’est dite «indignée des allégations parues dans un journal de la place, voulant vainement accréditer l’idée d’une divergence entre le Ministre Alioune Sarr en charge du Commerce et le Président Macky Sall, à propos des autorisations d’importation de sucre». Pour cause, selon elle, «dans notre système, un ministre conduit le Département qui lui est confié en se conformant aux politiques définies par le président de la République».

Pour cette raison, et réfutant tout différend entre Macky et Alioune Sarr, l’Ancp a informé «qu’Alioune Sarr s’en acquitte loyalement en dépit des manœuvres venant de groupuscules mafieux tapis dans les niches de notre économie pour prendre le pays en otage». Mieux, elle s’interroge sur le «comment un ministre pourrait-il faire acte de défiance et, en particulier sur la question du sucre, dont les règles indiquées par le chef de l’Etat, pour soutenir notre tissu industriel et engager la bataille de l’autosuffisance, sont connues de tous, en tout cas des personnes de bonne foi»? Cela, dans la mesure où, selon le communiqué, «le Ministre du Commerce (…) a comme souci d’accompagner une production nationale de sucre suffisante (…) et aussi de faire participer les hommes d’affaires nationaux à l’importation de sucre destinée à combler l’insuffisance quantitative annuelle de la production domestique».

La preuve, pour l’Ancp, «des restrictions multiformes à l’importation mises en place par le Gouvernement en faveur de la production locale ont permis, de 2012 à 2014, à faire passer les importations de 110.000 à 25.000 tonnes, soit une baisse de 77% permettant à la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) d’écouler tout son stock».
Par conséquent, les cadres de l’Afp, toujours dans la même note, «appellent toutes les structures du Parti à une vigilance renforcée pour déjouer toutes les manœuvres de déstabilisation que le même groupe encagoulé a engagé, sans succès, contre l’Afp».
Sud