(Contribution) »L’opposition doit être républicaine »

La coalition Benno Bokk Yakaar dès les premières heures de son accession à la tête de l Etat sénégalais et bénéficiant de la majorité parlementaire à l assemblée, s est donné comme principale mission d’opérer en prélude, un changement de mode de gouvernance afin de palier aux lacunes politiques du régime précédent de maitre Abdoulaye Wade, dans la gestion des affaires publiques. Ce système nouveau, connecté aux réalités du pays et qui côtoie tous les milieux sociopolitiques et économiques, répond à la volonté du Chef de l’Etat de hisser notre démocratie à la hauteur des grandes démocraties occidentales. Faut-il rappeler que, dès les préludes de son magistère, le Président de la République Son Excellence Monsieur Macky Sall a manifesté sa ferme volonté de consolider nos acquis démocratiques suite à la phase de transition qu’a connue le pays récemment. Aujourd’hui, les principes de transparence et du respect des libertés individuelles tendent à caractériser une action gouvernementale. Des entités chargées de veiller au respect de ces principes nobles ont vu le jour. C’est le cas de l’office nationale contre la fraude et la corruption (OFNAC) mais aussi de la cour de répression contre l’enrichissement illicite (CREI) entres autres, qui dans une totale indépendance vis-à- vis de l’autorité publique, accomplissent leurs mission en toute objectivité.

Différents canaux sont aussi mis en œuvre pour une meilleure participation citoyenne et ils contribuent de ce fait au renforcement de notre système de démocratie représentative à travers par exemple le système des conseils de ministre décentralisés mais aussi les visites de chantiers pour une évaluation adéquate des politiques publiques.

A titre illustratif, nous voyons des ministres et autres représentants de l’Etat descendre sur le terrain dans le but d’avoir une meilleure appréhension des difficultés quotidiennes des sénégalais. La caravane des vacances citoyennes pour l émergence initié par le ministre de la jeunesse Mr Mame Mbaye Niang et qui a parcouru tout l étendu du territoire au contact de jeunes sénégalais, entre dans ce cadre d une gouvernance encore plus proche des citoyens sénégalais. le dynamisme du pouvoir en place est une réalité irréfutable qui en plus est en parfaite adéquation avec les objectifs du plan Sénégal émergent (PSE). Ce dernier montre clairement les ambitions de l’Etat du Sénégal avec comme moteur principal, favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain.

Aussi pour ce faire, il s’agira de consolider les acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique et de recentrer les priorités dans la perspective de garantir durablement la stabilité économique, politique et sociale. Cependant, pour une meilleure vitalité de notre démocratie, le gouvernement en place a besoin d’une opposition républicaine qui mène les débats autour des questions économiques sociales, culturelles et politiques au lieu des débats de caniveaux qui traduisent l’irresponsabilité et le manque de considération de cette opposition politique.vis à vis des sénégalais. Aujourd’hui, à travers l appel au dialogue, du chef de l Etat, son excellence Mr Macky Sall, on constate encore une fois son attachement sans faille aux principes d’une gouvernance inclusive comme principal remède aux différentes tensions dans la sphère politique. Les tensions en politiques sont inévitables et peut-être même souhaitables, car elles peuvent faire ressortir le meilleur des partis et des individus ; néanmoins, les tensions peuvent également faire ressortir le pire des deux. Aussi des concertations honnêtes et sincères contribueront au renforcement et à la réussite totale de cette nouvelle manière de faire de la politique de la coalition en place.

IDRISSA COULIBALY étudiant en Master 2 Sciences Politiques à l’UCAD