Confusion à l’APR…Des cadres du Parti listent les réalisations de Mimi…Et non de Macky

Arrêtons les calomnies. Jugez  sur les actes !

Depuis quelques jours, nous lisons dans la presse des  propos scandaleux à l’endroit de MIMI TOURE

Nous tenons à rappeler aux auteurs que Mme TOURE a prouvé en ayant travaillé aux Etats Unis ; en tant que directrice de campagne du Candidat Macky Sall qui lui confia par la suite le portefeuille du Ministère de la Justice, Garde des Sceaux et Chef du Gouvernement, le sens élevé de ses fonctions, le sens de la responsabilité. Et, pour elle, il n’a jamais  été question de transiger sur ces convictions, de  dénigrer qui que ce soit, de calomnier, de porter des accusations infondées dont le seul but c’est de faire croire à l’opinion publique que j’existe. Ces valeurs qu’elle défende contre vents et marées font toujours qu’elle est appréciée  des Sénégalais et Sénégalaises et qu’elle a toujours la confiance du Chef de l’Etat qui l’a nommée récemment Envoyée Spéciale et désignée Membre du Secrétariat Exécutif National (SEN). Mais, le champ politique étant tellement étroit  (parfois vaste) et l’occupation d’une manière continuelle très difficile, alors  certains optent pour les raccourcis.

Nous sommes ouverts à toute forme de critique. En attendant, nous demandons à ces détracteurs d’apprécier à sa juste valeur les faits ci-dessous réalisés grâce à Mme TOURE alors Ministre et Premier Ministre dans le cadre de la bonne gouvernance et rationalisation des entités publiques :

  • Déclaration de patrimoine du Président de la République.
  • Suppression de Directions et d’Agences sans objet.
  • Mise en place des cellules régionales de gouvernance.
  • Audit physique de la fonction publique.
  • Rationalisation des contrats spéciaux.
  • Réforme fiscale avec l’adoption du nouveau Code général

des Impôts et Domaines.

  • Adoption du nouveau code des douanes.
  • Rationalisation de la gestion des lignes téléphoniques dans

l’Administration, avec la mise en place de restrictions pour les

bénéficiaires et la définition de plafonds pour les abonnements.

  • Réduction du train de vie de l’Etat.
  • Suppression du Sénat (près de 8 milliards de FCFA).
  • Annulation de dépenses jugées non prioritaires

(61,2 milliards FCFA).

  • Elimination des dépenses insuffisamment productives.
  • Rationalisation des dépenses permanentes (réduction de 1,2

milliard de FCFA des factures de téléphone mobile, de 608 millions

de FCFA sur les factures d’eau de l’Administration entre

juillet et décembre 2012).

  • Pour le téléphone fixe, un audit du parc a été réalisé. le Rapport

n° 2012-13/IGF relatif à l’audit du parc de téléphone fixe

SONATEL de l’Etat, produit, est réalisé  avec la

suppression de lignes téléphoniques fixes non recensées.

On  se retrouve avec une réduction notable

de la consommation. Suppression de 358 polices d’abonnements

irréguliers.

  • Réduction des polices d’abonnement à la SENELEC de 7719

polices à 3791).

  • Suppression des voyages en première classe
  • Inventaire exhaustif des locaux conventionnés par l’Etat et ré-

siliation des contrats pour ceux occupés irrégulièrement.

  • Signature des Contrats de Performance de l’Université

Cheikh Anta Diop, de l’Université Alioune Diop de Bambey, de

l’Université de Ziguinchor et de l’Université de Thiès.

  • Rationalisation des effectifs et du nombre des missions diplomatiques.
  • Réactivation de la Cour de répression de l’enrichissement illicite.
  • Lancement du processus d’adhésion du Sénégal à l’initiative

de transparence des industries extractives (ITE).

Etat des lieux sur les conditions d’octroi des terres à des privés

  • Mise en place de la Commission nationale sur la Réforme

foncière (loi 2012-30) et nomination d’un nouveau Président.

Mais la politique étant ce qu’elle est.  Nous comprenons ces pourfendeurs du travail bien fait.

Mais ces individus  doivent  se poser une seule question : qu’est ce qu’ils ont fait pour leur  pays ?

Et pourtant Dieu sait que le pays leur a tout donné. Il serait temps qu’ils  se regardent  devant le miroir et « Fatalikou Demb » comme on le dit  si bien  en Wolof.

 

Cheikh Bamba THIOYE

Membre CCR France

Membre Cercle des Cadres Républicains

bthioye@gmail.com