Comment Cheikh Kanté a échappé au rapport de l’OFNAC…? Un DG clean…Voire très clean

Sur les onze dossiers traités par l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), les trois n’ont fait l’objet de recommandations de poursuites judiciaires. Pour la bonne et simple raison que les enquêtes menées par l’Ofnac n’ont trouvé aucun élément constitutif d’une infraction pénale. Il s’agit de la Pharmacie nationale d’Approvisionnement(PNA), du Port autonome de Dakar (Pad) et d’une société agro-alimentaire(le nom n’est pas mentionné dans le rapport), dirigé respectivement par Mme Annette Seck et Cheikh Kanté.

C’est un citoyen qui a porté plainte contre le Dg du Port. Selon le plaignant, « les autorités du port ont lancé, en octobre 2014, un Appel à Manifestation d’intérêt (Ami) à l’endroit des opérateurs économiques pour formaliser l’exploitation d’une plateforme ». Mais les enquêtes menées par l’Ofnac n’ont pas «établi de délit d’initié ou de conflits d’intérêts ayant justifié la mise à l’écart du plaignant ».