Clédor Sène persiste et signe : «que les politiciens arrêtent de vouloir faire de moi leur arme!»

C’est sur la Sent Tv que Clédor Sène a fait sa première sortie médiatique, après avoir passé deux jours dans les locaux de la Division des investigations criminelles (Dic).
«J’ai décidé d’éclaircir certains points, car des personnes mal intentionnées sont en train de ternir mon image, au point d’enfreindre mes relations d’affaires et celles avec ma famille », a dit, tout haut, l’invité de Ahmed Aidara sur «Sen Jotay», reprise par Actusen.com.
Le client de Me Khouraichi Ba se veut clair : “il faut que les politiciens arrêtent de vouloir faire de moi leur arme. Les politiciens veulent m’utiliser comme bras armé et se faire la guerre, je ne suis l’arme de personne, je n’appartiens à aucun Parti politique», confie-t-il à Ahmed Aidara. Avant de répéter : «si j’ai décidé de rompre mon silence, c’est pour qu’on me laisse en paix».
Sur les raisons de ses convocations à la Dic, Clédor Sène a commencé par dire qu’il ne croit, en aucun cas, que des menaces terroristes planeraient sur Dakar.
«Il n’y a aucune menace terroriste qui pèse sur le Sénégal, ce sont des renseignements généraux qui sont à la base de tout ceci et Dieu merci que la police soit professionnelle et elle a pu savoir que c’était une fausse information qu’elle a reçue», a-t-il expliqué en détail.
Selon lui, c’est à cause de son passé pénal qu’on essaie de l’accuser. «Dans les jours à venir, vous verrez que je ne répondrai plus de rien, si les personnes mal intentionnées continuent à salir mon nom», menace-t-il.
Par la même occasion, Clédor Sène a expliqué être toujours décidé, comme l’avait révélé en exclusivité Actusen.com, à porter plainte contre le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. Cependant, il semble n’avoir pas apprécié que son avocat Me Khouraichi Ba ait voulu en parler à la presse sans l’aviser.
Dakaractu

1 Comment

Les commentaires sont fermés.