Cissé Kane Ndao de l’ADER traite le président Macky Sall de « dangereux »

MACKY SALL,  UN HOMME DANGEREUX  PRET A TOUT POUR CONFISQUER LE POUVOIR

Fourberie et mesquinerie, lâcheté et méchanceté, opportunisme et coups bas ont fait parvenir Macky au sommet de notre pauvre pays.

Macky a floué tous les sénégalais.

Jamais dirigeant sénégalais n’aura autant appliqué à la lettre la stratégie du Prince de Machiavel : « le Prince ne doit pas se piquer d’être plus fidèle à {sa parole que les autres hommes] ; et ce manque de foi est toujours facile à justifier. […] Le point est de bien jouer son rôle, et de savoir à propos feindre et dissimuler. Et les hommes sont si simples et si faibles que celui qui veut tromper trouve aisément des dupes.  »

Il a depuis longtemps décidé de tromper les sénégalais, et de les manipuler, pour  accéder opportunément au pouvoir, et s’y maintenir quoiqu’il en coûte.

Déjà, en 2010, il se présentait lui-même comme quelqu’un de pauvre, n’ayant même pas les moyens de déployer une campagne électorale d’envergure, pour aller au contact de ses compatriotes, alors qu’il est devenu riche depuis bien longtemps, bien avant 2010, contrairement à la légende de l’homme soutenu par des amis milliardaires pour sa campagne, qu’il s’était construite à l’époque.

Puisque la stratégie était à la victimisation et qu’il fallait faire profil bas pour échapper aux foudres de WADE en avançant masqué, Macky durant tout le temps où il a entrepris de lancer son parti et d’aller à la rencontre des électeurs a trompé son monde, en leur racontant des histoires fausses que tout le monde aura gobées.
Aussi, s’est il empressé dès après sa prestation de serment à faire paraitre une déclaration où il annonçait sans ciller disposer d’un patrimoine estimé à plus de 9 milliards!
C’est comme ça qu’il a toujours fonctionné Macky.

Talleyrand avait véritablement raison, quand il affirmait que  « La parole a été donnée à l’homme pour déguiser sa pensée » !

En nous racontant combien il était décidé à mettre la patrie avant le parti, Macky se préparait déjà à lancer la plus formidable entreprise de pillage systématique des ressources de notre pays, et une subversion totale de nos lois et règlements, par la promotion de l’enrichissement illicite, du détournement de deniers publics, de couronnement politique des délinquants financiers et autres repris de justice et de patrimonialisation de l’Etat.

Déterminé à se maintenir coûte que coûte au pouvoir, il vient d’actionner lui-même, par sa main et sa bouche, le processus de déstabilisation politique de notre pays, en décidant unilatéralement d’entériner un nouveau code électoral non consensuel, une première, un code électoral taillé sur mesure pour lui permettre d’usurper le pouvoir, une seconde fois, en 2019, après l’avoir pris en otage déjà, en décidant illégalement de proroger son mandat jusqu’en 2017.

Adieu donc aux rêves de consensus sur le fichier électoral, le vol systématique orchestré comme un test durant le referendum sera utilisé à grande échelle, pour les législatives de 2017 et la présidentielle qu’il ne faut surtout pas perdre !

La seconde action d’envergure pour rester au pouvoir en s’assurant de passer dès le premier tour sera l’élimination d’adversaires jugés potentiellement « dangereux », avec le fameux coup de la loi sur la double nationalité, débat qu’il a officialisé en évoquant lui-même la nationalité de ses prédécesseurs, confirmant par là qu’il est bien l’instigateur de la proposition dangereuse de Benoit Sambou !

Macky est prêt à courir le risque de brûler notre pays, comme ce fut le cas en Côte d’Ivoire avec le fameux concept d’ivoirité, quitte aussi à fâcher la diaspora, car avec le vol prévu des élections, leur vote n’est plus jugé  important !

Voilà où nous sommes arrivés, car nous avons été crédules. Macky a trahi le peuple sénégalais !

« Je crois ce que je dis, je fais ce que je crois », nous affirmait-il. Maintenant, il nous menace de ses foudres, si jamais nous avons le toupet de l’indisposer.

Nous sommes en plein dans une dictature naissante !

Cissé Kane NDAO

Président A.DE.R

 

PS : je reviendrai très prochainement sur les combines de Macky avec Baba Diao et les raisons de son affairisme bien visible ces jours-ci, les accointances d’Aliou Sall avec Petrotim, et le scandale AHS, avec à la baguette Abdoulaye Sylla et maintenant Cheikh Ndiaye et la mainmise de la Fondation servir le Sénégal sur la compagnie.

1 Comment

Les commentaires sont fermés.