Cissé Kane Ndao attaque le sous doué de la République…Yakham Mbaye

LES SOUS DOUES DU REGIME MACKYEN SOUILLENT  LA REPUBLIQUE 

J’avais dit, le 13 aout 2016, dans une de mes chroniques intitulée « SEN de l’APR : Maréme Faye fait adouber ses hommes et dévoile son système :  Le SEN de l’APR a été l’occasion pour Macky Sall de confirmer les hommes forts de son régime qui peuvent dormir tranquilles, après avoir été au centre de vives polémiques, ces derniers temps ; il s’agit principalement (…) du fantasque Yakham Mbaye, qui a été dernièrement au centre d’une polémique au sein de son fief de Dakar plateau. Non content de s’être payé la Une d’un site de la place, il a suffisamment travaillé l’oreille de  Maréme Faye pour bénéficier d’une montée en puissance qui sonne comme un couronnement à la tête de l’APR de Dakar, par Macky lui-même !
Les jeux sont donc faits, et plus l’actualité politique se densifiera, plus les hommes de Maréme sur lesquels Macky Sall compte sortiront de l’ornière, en perspective des Législatives, mais surtout de la Présidentielle. »

Yakham Codou Ndéné Mbaye, en sa qualité de tout puissant « prince » de Dakar à la recherche d’une base au Plateau après avoir vainement peiné à exister au PS ne pouvait donc pas laisser l’alliance Diouf Sarr-Alioune Ndoye prospérer et réussir un exploit lors des élections au HCCT. Cela signifiait signer son arrêt de mort politique, malgré la protection royale de Maréme Faye qui s’est prise d’une affection fraternelle pour lui, et poursuivre une misérable existence d’usurpateur sans gloire ne devant son poste, comme c’est le cas actuellement, qu’au bon vouloir d’une Maréme Faye experte dans l’art de promouvoir des incapables, des incompétents, des bras cassés et autres falots fourbes et veules sans éthique, ni dignité ni vergogne, qui poussent leur lâcheté jusqu’à bastonner un pauvre gosse que Yakham Mbaye se sera vainement échiné à salir à travers la presse, descendant jusque dans la fange où décidément semblent se complaire les eunuques de compagnie de Maréme Faye, pour rappeler méchamment son passé carcéral.

« Je préfère un ennemi malin à un ami sot » disait un sage. Quand la sottise se mélange à la méchante couardise, cela donne les coups bas à deux sous, dans des combines perdues d’avance, où la seule leçon à tirer est malheureusement bien sue déjà des pauvres citoyens sénégalais : nous sommes dirigés par un régime pourri depuis la tête et dont tous les segments sont animés par la même gourmandise avidement veule  de l’avoir et du paraitre, sans autre vision que le bas ventre et la jouissance .

Ainsi, après avoir épousé les catins de Dakar qu’ils n’avaient pas le moyen de se payer ne serait-ce que pour une heure, certains parmi ses caciques se sentent pousser des ailes jusqu’à se sentir grands maitres en stratégie politique.

Un adage ouolof de chez nous dit qu’  « il ne faut jamais dire au fou qu’il est le héros de la belle fête organisée en sa présence ». C’est pour éviter des  catastrophes du genre dont seuls les cancres du régime de Macky Sall sont capables.

Ce sont des énergumènes de la trempe de Yakham  Mbaye qui dirigent la République, et s’affichent aux côtés d’une  Maréme Faye qui joue avec sa plate fatuité habituelle à la chauffeuse dans les rues de Dakar.

Yakham Mbaye n’est ni vulgaire ni insolent, il montre sa véritable nature. Il appelle Macky Sall « grand bi » et annonce clairement sa défiance vis à vis de lui. Pourquoi pas, serait-on tenté de dire, d’autant plus qu’il ne lui doit rien ? C’est la responsabilité de Maréme Faye qui impose ce genre d’individus à Macky et leur prête un je ne sais quoi d’exceptionnel au point de les faire promouvoir, qui est directement engagée par ses frasques.
Qu’il se rassure : rien ne lui arrivera.
En effet depuis que Moustapha Cissé Lo a insolemment manqué de respect Macky Sall, il gambade comme le cheval fou de l’APR  de promotion en promotion marquées par une attention toute particulière de Maréme Faye.
Amadou Ba notre Iznogood national est en train de dérouler sa politique d’endiguement d’un Macky Sall otage de son propre parti et étranger dans sa propre maison, infiltré par de dangereux chevaux de Troie qui profitent de la candide Maréme  Faye séduite par leurs discours aux antipodes de leurs sombres desseins machiavéliques ! Maréme Faye aime en effet s’entourer, peut être sans s’en rendre compte, de dangereux fourbes, d’usurpateurs et de repris de justice manipulateurs qu’elle promeut par le décret de Macky Sall, alors qu’ils ont leur propre agenda caché. Ces gens et tous les flatteurs qui vivent à ses dépens orchestrent désormais le basculement du pouvoir entre leurs mains, sans qu’elle n’y prête attention tandis que Macky Sall est plus préoccupé par les deals à milliards que la gestion de notre pays avec la collaboration d’hommes et de femmes compétents.
Dans un pays où Matar Ba est ministre, Farba Ngom griot milliardaire revendiqué et « nommeur » de ministres, un ignare comme Mame Mbaye Niang ministre, Oumar Youm  grand maitre en stratégie politique et Amadou Ba grand argentier de l’Etat, à la manière d’un Bouki à qui on aura confié la carcasse d’un bœuf dodu fraichement abattu, ne nous offusquons pas qu’un simple d’esprit comme Yakham Mbaye se retrouve aussi, par un de ces accidents de l’Histoire dont Maréme Faye  détient seule le secret, ministre de notre triste République qui se serait suicidée pour sauver son honneur si elle était humaine, et tienne donc des propos qui nous prouvent chaque jour encore plus que Macky Sall se moque de nous.

N’oublions pas dans ce lot Mariama Sarr dont Kaolack a eu le malheur d’en faire son maire. Madame le maire…pardon ministre qui aime les postes « juteux » met du beurre sur ses épinards par la bénédiction du cumul pendant que ses administrés pataugent dans la merde.
C’est la faute des citoyens qui ont voté pour la personne la moins indiquée pour faire le boulot que tous ses prédécesseurs n’ont pas réalisé : l’assainissement de la commune.

Toute cette clique sera  balayée!

Le combat continue pour la sauvegarde de notre patrimoine commun, LE SÉNÉGAL, quoi qu’il en coûte!
Pour ce qui me concerne, du moment que Macky Sall et Maréme Faye me font fait citer en attendant de m’occire sans doute et qu’il me font  sommer sans m’assommer, je reste ferré à glace dans ma conviction profonde que Macky Sall ne sait plus ce qu’il fait et plus grave encore où il va avec notre pays ;  il mène un combat personnel, pour sa famille, ses amis, son clan, contre nous, nous qui menons un combat pour des principes car ce que nous avons en commun nous survivra : LE SÉNÉGAL.

Cissé Kane NDAO

Président A.DE.R