Cheikh Kanté loge les étudiants de Fatick dans un immeuble R+4 à Dakar…Les jaloux vont se taire…

«C’est Cheikh Kanté qui nous a logés dans cet immeuble R+4 à Grand Dakar.» Une précision d’Abdoul Aziz Diagne qui sonne comme un démenti à l’endroit d’un groupe de jeunes soutenant que les responsables politiques du Sine n’ont jamais pensé leur venir en aide.
Contrairement à ce qui a été dit la semaine passée, les autorités de Fatick sont bien aux côtés de leurs ressortissants établis dans la capitale sénégalaise. Pour s’en convaincre, il fallait juste être, hier, à Grand Dakar où, les étudiants natifs du Sine ont convié toute la presse, pour révéler la vérité. A en croire Abdoul Aziz Diagne, étudiant en 2ème année à la Faseg, il leur est très difficile de se taire, au moment où des gens venus de nulle part se permettent de semer le doute sur les têtes de leurs familles restées à la maison, alors que les choses sont autres. «Aujourd’hui, nous avons tenu à convoquer la presse, pour réagir sur la sortie de certaines personnes qui se réclament étudiants de Fatick. Contrairement à ce qu’ils ont dit, nous nous devons d’apporter des éclaircissements. Pour vous prouver le contraire, je vous dirai juste que nous sommes ici, devant le portail de cette immeuble de 4 étages qui nous a été alloué par le Directeur général du Port Autonome de Dakar», a d’emblée indiqué le Vice-président de la Coordination des Etudiants et Stagiaires de Commune de Fatick. «C’est le Dr Cheikh Kanté qui, en tant que responsable de Fatick, paye cet immeuble, à hauteur de 10.500 millions par an, pendant deux ans. Il a une capacité d’accueil de 120 personnes. Alors, comment peuvent-ils prétendre que cette personne qui a pris en charge notre logement ici, ne nous aide pas. Et comme lui, il y a également d’autres personnes qui participent dans le soutien apporté aux ressortissants de Fatick, s’esclaffe-t-il. Parmi elles, nous pouvons citer Mame Adama Ndour, monsieur Biram Faye qui aide les filles à avoir des chambres, à la cité Claudel à l’Ucad, Thérèse Faye aussi en fait la même chose, ainsi qu’Abdoulaye Ndour, ministre conseiller qui donne, chaque année, la somme de 5 millions aux étudiants de Fatick, pour les accompagner dans la restauration», renchérit-il, au milieu d’une centaine de ses camarades qui habitent tous l’immeuble en question. Par ailleurs, les étudiants fatickois n’ont pas manqué de s’interroger sur l’attitude de ceux-là qui ont voulu « saboter » le « retour au pays natal » du président de la République, en ces termes : «Pourquoi ont-ils attendu jusqu’à la veille de l’arrivée du président de la République à Fatick, pour faire cette déclaration ? La raison est simplement. Ils ont voulu faire du sabotage, créer un canular et faire du chantage, sur le dos des étudiants», clament-ils.