Cheikh Kanté, envoyé spécial de Macky dans le conflit politique de Guédiawaye…Des militants doutent de son impartialité

Le Président Macky Sall a ordonné au Directeur général du Port autonome de Dakar (Pad) en compagnie de Boughazelli, d’aller trouver un terrain d’entente avec son frère et maire de Guédiawaye. Ce qui fut fait en présence d’un directeur de publication d’un quotidien très proche de Cheikh Kanté. Il a été convenu que c’est Aliou Sall qui présidera le meeting. Séance tenante, le maire de Guédiawaye dégaine quinze millions et demande à ses partisans une forte mobilisation. À la dernière minute, contre toute attente, vers midi, Aliou Sall balance une information. « Que personne n’aille au meeting ». Puis, deux heures après, une autre recommandation invitant ses partisans à aller au meeting. Des tergiversations qui démontrent qu’Aliou Sall ne tient plus les rênes. Il a été manipulé comme un jouet par le duo Cheikh Kanté-Boughazelli. Et le ministre Moustapha Diop. Par contre, chez les partisans du maire de la ville, c’est le dégout total sur ce comportement incompréhensible. Cependant, des informations glanées çà et là font état d’un double limogeage de certaines personnalités qui ont aidé le rebelle à organiser ce meeting. À l’Apr, tout est spécial.