Cheikh Béthio va faire défiler 3000 bœufs, 20 chameaux et des milliers de moutons…Avant de les abattre

A Djannatoul Mahwa chez Cheikh Béthio, le Magal de cette année est partie pour battre tous les records. Le guide des thiantacounes qui ne fait jamais dans la dentelle quand il s’agit de réjouissances, de « thiant » et de Magal, va taper l’un de ses coups les plus fabuleux. Il a décidé, comme il le fait chaque année, de relever la barre de la somptuosité. Si l’année dernière, il avait immolé près de 1500 bœufs (compte non tenu des moutons et volailles), l’objectif cette année, c’est de doubler le chiffre et abattre 3000 bœufs. Révélation de son fils aîné que nos capteurs ont câblé hier. Serigne Saliou Thioune Gueule Tapée explique qu’à la tête d’une délégation, son petit frère et député à l’Assemblée nationale Khadim Thioune était, il y a une semaine, en Mauritanie pour acheter 1200 bœufs en plus de 20 dromadaires, transaction qui a eu l’autorisation du ministère de l’Elevage.
Serigne Saliou Thioune renseigne aussi que dimanche dernier, son père était lui-même allé à Dahra Djoloff où il a acheté sur place 250 bœufs. Il ne peut encore estimer les participations individuelles qui viennent avec leurs bœufs. « C’est incalculable », soutient le fils de Cheikh Béthio Thioune. Et le spectacle sera garanti comme chaque année à l’arrivée des bœufs dans le fief de Cheikh Béthio, aujourd’hui. Le must sera aussi de la partie, c’est-à-dire certains spécimens et des races brésiliennes qui coutent 1 à 2 millions la tête. S’agissant des moutons et des volailles en tous genres, Serigne Saliou Thioune ne veut même pas en parler tant, dit-il, on ne peut les compter. Le Magal à Djannatoul Mahwa, c’est aussi une logistique impressionnante pour les cuisines. Ce n’est pas tout.